Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 16 juillet |
Aleteia logo
Art & Voyages
separateurCreated with Sketch.

Une pierre portant l’inscription “Christ, né de de Marie” retrouvée en Israël

Tzachi Lang, Israel Antiquities Authority

Tzachi Lang, Israel Antiquities Authority

John Burger - Caroline Becker - publié le 24/01/21

L'Autorité des antiquités d'Israël a annoncé, le 20 janvier dernier, avoir retrouvé une pierre à l'entrée d'un bâtiment dans la ville de Taiba, au nord d'Israël. Dessus est gravé en grec : "Christ, né de Marie".

C’est une découverte qui vient confirmer les hypothèses des archéologues. Dans la ville de Taiba, au nord d’Israel, les équipes ont retrouvé une pierre gravée à l’entrée d’un bâtiment richement décoré, construit très certainement à la période byzantine ou du début de l’islam. Cette pierre, d’usage secondaire, provient certainement d’une ancienne église chrétienne comme en témoigne l’inscription : “Christ, né de Marie”.

“La découverte de cette inscription est majeure car, jusqu’à présent, nous ne savions pas avec certitude qu’il y avait des églises de cette période dans la région”, a déclaré l’archéologue de l’Autorité des antiquités israéliennes, Walid Atrash. “Il y a de nombreux signes d’une vie chrétienne ancienne dans la région mais c’est la première preuve de l’existence de l’Église byzantine dans le village de Taiba”, ajoute l’archéologue.

https://www.facebook.com/AntiquitiesIL/photos/a.288123147877321/3839310329425234/?type=3

Une inscription pour se protéger du mal

Sur la pierre, on peut lire en grec : “Le Christ, né de Marie. Cette œuvre de l’évêque le plus pieux et le plus pieux [Theodo]sius et le misérable Th[omas] a été construit à partir de la fondation – Quiconque entre devrait prier pour eux.”

Cette pierre, qui devait très certainement être placée à l’entrée de l’église, au niveau du linteau, était destinée à protéger le fidèle des forces du mal. Une expression courante utilisée dans les inscriptions et les documents de cette époque a indiqué Leah Di-Segni, chercheuse à l’Institut d’archéologie de l’Université hébraïque de Jérusalem. « L’inscription salue ceux qui entrent et les bénit”, ajoute-t-elle. “Il est clair que le bâtiment est une église et non un monastère. Les églises accueillaient les croyants à leur entrée, alors que les monastères avaient tendance à ne pas le faire. »


MACHAERUS

Lire aussi :
Les archéologues pensent avoir retrouvé le lieu de l’exécution de saint Jean Baptiste

Tags:
Archéologie
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnairePOP-1.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement