Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 01 octobre |
Sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus
Aleteia logo
Culture
separateurCreated with Sketch.

Cinéma : « Rosy », la folle aventure de Marine Barnérias face à la sclérose en plaques

Article réservé aux membres Aleteia Premium
Rosy

© Youtube - Gaumont

Marine Barnérias

Louise Alméras - publié le 05/01/22

Dans un documentaire autobiographique sorti ce 5 janvier, Marine Barnérias, en lutte contre la sclérose en plaques, raconte la quête initiatique qu'elle a menée après la découverte de sa maladie. À travers la beauté de l’Asie et de l’Océanie, on découvre comment elle a choisi de vivre avec « Rosy », le surnom donné à sa maladie.

Le 3 avril 2015, Marine perd soudainement la vue pendant quelques jours. Après des rendez-vous à l’hôpital, un médecin lui annonce qu’elle est atteinte d’une sclérose en plaques. Elle a 21 ans et, ce jour-là, le monde aurait pu s’écrouler. Mais remplie d’une envie de vie incroyable, Marine décide de partir découvrir le monde pour éprouver son corps autant que son âme et son esprit.

Cette aventure extraordinaire, qu’elle a filmé pendant neuf mois, l’appelle jusqu’en Mongolie, en Nouvelle-Zélande et en Birmanie. Là-bas, elle décide d’apprivoiser ce corps loin de tous les scénarii négatifs que lui annoncent les médecins. Entièrement filmé à l’aide de son smartphone, et soutenu par une musique composée par Matthieu Chedid, son film « Rosy » raconte ses combats contre la peur mais aussi le choix radical et courageux qu’elle a posé le jour où elle a décidé de s’abandonner, avec confiance, à la vie. 

Des images captées à l’hôpital, dont l’atmosphère tranche avec la jeunesse de la réalisatrice, on passe très vite au cœur du voyage. Son objectif est double : se dépasser, car elle n’est pas aventurière dans l’âme, et vivre sans traitement pour mieux ressentir son corps. La force de Marine est de déjouer le plan de la sclérose en plaques, source de très nombreux handicaps en France, et de savourer avec urgence la vie qui lui reste.

Entre voix-off et propos face caméra, Marine nous plonge avec elle dans ce périple aux accents héroïques. La voir gravir les routes, camper, aller à la rencontre des populations locales au lieu de se recroqueviller contre sa vie chahutée par la maladie force l’admiration. C’est à la fois bouleversant et plein de vie. Mais à travers ces images, ses paroles, c’est aussi au spectateur qu’elle veut redonner de la force. Son expérience, elle l’avait déjà raconté dans un livre, Le voyage interdit qui a donné sens à ma vie (Flammarion) en 2017, mais on ne peut faire l’économie de l’image, de sa voix et de son énergie pour comprendre pleinement l’objectif de son voyage

« Et si la plus belle des rencontres était avec soi-même ? », nous interroge-t-elle, alors qu’elle parcourt des pays aux antipodes de la France, loin du connu et pourtant au plus près d’elle-même : « La Nouvelle-Zélande pour redécouvrir mon corps. Mieux le ressentir pour mieux le défendre. La Birmanie et la Mongolie, pour secouer mon esprit par la méditation, ma meilleure arme contre la maladie… ». Son voyage ne change rien à sa réalité, mais elle la sublime en changeant la manière d’entrer dans l’acceptation. Ses rencontres sont l’occasion d’entendre des phrases de sagesse, de soutien et de vérité. Des baumes pour apprendre à gérer l’incontrôlable — voire l’innommable, car on ne peut pas toujours formuler ses craintes. C’est aussi pour cette raison, sans doute, qu’elle est partie dans ces contrées lointaines, pour s’éloigner du monde trop cartésien, pour ressentir l’intensité de l’instant au lieu du poids angoissant des projections à venir. On la suit comme si on était là, nous aussi, pour se débarrasser d’un fardeau qui nous éloigne de la vie. C’est ça aussi la philosophie de « Rosy ».

AFFICHE ROSY

Rosy, de et avec Marine Barnérias, 1h26, sortie le 5 janvier 2022.

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
Cinémamaladie
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement