Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 07 octobre |
Notre-Dame du Rosaire
Aleteia logo
Art & Voyages
separateurCreated with Sketch.

À Lyon, un incroyable retable de 37 m2 à découvrir

Benediction_triptyque08©Celine-Vautey.jpg

Celine Vautey

Dimanche 12 juin, 2022, à Lyon, Mgr de Germay a béni ce retable de la Trinité de 11m de long, peint par l'artiste lyonnais Bruno Desroche (en famille à droite)

Bérengère Dommaigné - publié le 30/06/22

Il était attendu ! Après la présentation du recto l'année dernière, le verso de l'immense retable de la Trinité, réalisé par le peintre lyonnais Bruno Desroche, a été dévoilé et béni par Mgr de Germay, le dimanche 12 juin, pour la fête de la Trinité, dans l'église du 8e arrondissement de Lyon.

Ce fut un travail de longue haleine pour l’artiste, mais aussi pour toute une paroisse qui s’est investie depuis 2019 autour de ce projet un peu fou: réaliser un immense retable de 37 m2 au total, recto-verso, sur le thème de la Trinité, pour l’église de la Sainte Trinité, située dans le populaire et croissant 8e arrondissement de Lyon, où se croisent des gens de toutes origines, croyants ou pas.

Après l’inauguration du triptyque côté verso un an plus tôt, en ce dimanche 12 juin 2022, jour de la Trinité, c’est au tour du verso d’être ouvert, présenté et béni par Mgr Olivier de Germay, qui préside la messe dans une église bondée. Cette « Théophanie dans le ciel de Lyon », représente le Christ en croix, glorieux, accompagné du Père et du Saint Esprit, sur la place Bellecour, et entouré des saints du ciel et de la terre, le tout sur 11 mètres de long.

Les paroissiens comme modèles

Conformément à son style unique, que le public a pu déjà découvrir avec le chemin de croix qu’il a réalisé en 2019 pour l’église Saint-Nizier de Lyon, Bruno Desroche aime peindre ses contemporains, avec leur look d’aujourd’hui, jean et basket, portable ou vélo à la main, afin « d’inviter le spectateur à entrer dans l’image ». Et ce sont souvent les paroissiens qui servent de modèles. Ici le sacristain en Abraham, là une responsable des équipes saint Vincent de Paul à côté d’un sdf du quartier, ou encore un jeune couple de la paroisse, avec dans la poussette leur premier-né. « Pour que tous se sentent appelés et comprennent que Christ est vivant et présent aujourd’hui, au milieu de nous », explique le peintre.

Benediction_triptyque26©Celine-Vautey.jpg
Ouverture du retable de 11 mètres de long par des familles de la paroisse de la Trinité, à Lyon

L’artiste ajoute n’avoir rien inventé puisque pendant des siècles, les œuvres religieuses permettaient un catéchisme en images, afin que la Foi se répande au plus grand nombre. Et ça marche, encore aujourd’hui, si l’on en croit les passages de quelques lycéens ou enfants du catéchisme, à la fois ébahis et plein de questions devant ce retable gigantesque. « Les jeunes se sentent à la fois concernés et attirés par le tableau », raconte l’artiste qui se souvient encore du passage d’une classe de lycéens, alors qu’il était « sous l’eau devant l’ampleur de son projet en cours et peu disponible », et dont leurs questions lui ont permis de comprendre l’importance et la nécessité de son travail, alors qu’il se décourageait.

Portrait08©Celine_Vautey.jpg
Bruno Desroche et le curé de la paroisse de la Trinité, le père Lukasz Skawinsky, à l’origine de la commande.

Car il ne le cache pas, Bruno Desroche a souffert pour réaliser cette œuvre monumentale, et lors de l’inauguration, il a ainsi humblement confié à l’assemblée, venue nombreuse, « je voudrais vraiment que comme moi, quand vous regardez ce grand tableau, vous vous disiez : « ce n’est pas un fort, mais un faible qui a peint cela ». Et que cette œuvre soit un témoignage pour chacun, de ce que Dieu peut faire avec nos mains quand on crie vers Lui chaque jour ».

Exceptionnellement, pour fêter son inauguration, le retable va rester ouvert jusqu’au 14 septembre prochain, jour de la Croix glorieuse. Ensuite, pour les années, voire les siècles à venir, il restera fermé 44 semaines par an, rythmant la vie paroissiale. Symboliquement, chaque année, le retable sera rouvert le soir de la Veillée Pascale, le Samedi saint pour quelques semaines, jusqu’au dimanche de la Trinité suivant, jour de la fête paroissiale. Une manière de plus de catéchiser, avec cette symbolique de l’attente et du dévoilement.

Tags:
art sacréLyonpeintrepeintureTrinité
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement