Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 28 septembre |
Saints Laurent Ruiz et 15 compagnons
Aleteia logo
Tribunes
separateurCreated with Sketch.

Comment résister à l’emprise sectaire ?

Article réservé aux membres Aleteia Premium
Caro_IMG_0470_002.jpg

Jeanne Larghero - publié le 17/07/22

Les peurs contemporaines alimentent les messages apocalyptiques des sectes. Pour la philosophe Jeanne Larghero, la meilleure arme contre l’emprise sectaire n’est pas le discours de la science, mais l’intelligence de la foi.

Anticipant la parution de son rapport annuel en septembre prochain, le président actuel de la Miviludes (Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires), Christian Gravel, délivre quelques chiffres. Le nombre de 500 mouvements à caractère sectaire en France serait très largement sous-estimé, le nombre de 500.000 victimes également. Selon lui le phénomène aurait gagné en ampleur à la faveur des confinements successifs : un cocktail délétère associant isolement, inquiétude sanitaire, et complotisme relayé par les réseaux sociaux. 

Des chrétiens vulnérables

Un fait est frappant : 40% des saisines, autrement dit des signalements, concerne les mouvements de recherche du bien-être et de la santé.​ Le nombre d’associations proposant des médecines alternatives, assorties de promesses de guérisons miraculeuses ne cesse d’augmenter. Ce phénomène n’est pas anodin et doit particulièrement attirer l’attention des catholiques.

En effet, il faut admettre que les chrétiens pourraient représenter un public particulièrement vulnérable : ils croient au pouvoir de guérison de la prière, à la puissance de Dieu, aux miracles de Jésus. Ils se méfient du positivisme scientifique, c’est-à-dire de la croyance à un pouvoir illimité de la science. Et comme rien ne ressemble plus à une religion qu’une secte, certains joueurs de flûte entraînent à leur suite des chrétiens de bonne foi, sous des airs et une rhétorique aux accents catholiques. Ils ne sont plus déguisés en toge blanche comme dans les années quatre-vingt, mais promènent leurs jeans-baskets sur Youtube à longueur de conférences. 

Mais alors quelle est l’arme qui peut faire obstacle à l’emprise sectaire ? Cette question importe, pour une raison donnée plus haut : nos jeunes ont été particulièrement éprouvés psychiquement par le confinement, et ont englouti leur temps dans la fréquentation des réseaux sociaux.

L’intelligence de la foi

Paradoxalement, ce n’est pas la science qui est apte à protéger de la tendance à la superstition et donc à la vulnérabilité à l’emprise sectaire, même si l’ignorance en fait le lit. Pourquoi ? Parce que la connaissance des lois de la biologie, de la physique ou de la médecine n’apaise pas les inquiétudes fondamentales portant sur le sens de la vie, ou la vie après la mort. Or ce sont principalement ces inquiétudes et les promesses d’un monde meilleur qui alimentent les discours souvent apocalyptiques des sectes. C’est donc une erreur de penser que le phénomène religieux est le marchepied des sectes, c’est même tout l’inverse. 

Paradoxalement, la croyance en Jésus seul qui sauve, voilà l’arme fatale. D’une part Jésus a confié sa puissance de salut aux mains des hommes, c’est le sens même de ​l’Eucharistie : et c’est pourquoi partout où il y a eu des chrétiens, se sont dressés des soignants efficaces comme Camille de Lélis, ancêtre de la Croix rouge, des médecins rationnels à commencer par saint Luc, ou saint Jean de Dieu, des biologistes comme Pasteur qui était catholique.  On ne peut être chrétien et dédaigner ou trafiquer le secours de l’intelligence humaine, pour se tourner vers des techniques ésotériques. 

Par ailleurs le chrétien sait déjà qu’il existe un monde où « jeunes et vieux se réjouiront ensemble » (Jr 31, 13), où sera « changé le deuil en allégresse »  (Ps 29), il n’a pas besoin de croire à des promesses de salut ou de purification cosmique par la magie des tubercules associée à la méditation pataphysique. Donc, plus nous nous formons et ancrons nos jeunes dans l’intelligence de la foi, plus nous les protégeons des nouvelles formes d’emprise sectaire.

La suite est réservée aux membres Aleteia Premium

Vous êtes déjà membre ?

Gratuit et sans aucun engagement :
vous pouvez résilier à tout moment

et je bénéficie des avantages suivants

Aucun engagement : vous pouvez résilier à tout moment

1.

Accès illimité à tous les contenus « Premium »

2.

Accès exclusif à la publication de commentaires

3.

Publicité limitée aux partenaires de Aleteia

4.

Accès exclusif à notre prestigieuse revue de presse internationale

5.

Réception exclusive de la newsletter “La lettre du Vatican”

6.

550 monastères accueilleront vos intentions et les porteront dans leur prière quotidienne

Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Et vous soutenez le média qui porte vos valeurs chrétiennes
Tags:
Foijeunes
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement