Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 26 septembre |
Saints Côme et Damien
Aleteia logo
Art & Voyages
separateurCreated with Sketch.

Les joies du tourisme improvisé, à la louange du Dieu artiste

CHAPELLE-MONTAGNE-FRANCE-shutterstock_1934532728-e1659020246410.jpg

Shutterstock I Michele Vacchiano

Chapelle donnant sur le lac de Roselend, Beaufort-sur-Doron (Savoie).

Jean-Michel Castaing - publié le 30/07/22

Pour découvrir les trésors cachés de notre pays, il est conseillé de quitter les chemins balisés du tourisme planifié et d'emprunter les chemins de traverse. La surprise et l'émerveillement sont au bout de l'étroit chemin vicinal !

En France, nous avons la chance de posséder un maillage routier très dense. De plus, notre pays est composé de plus de 36.000 communes. Ces deux particularités représentent un atout considérable pour l’attractivité de l’Hexagone. Elles constituent également une opportunité pour les personnes qui désirent pratiquer un « tourisme improvisé », c’est-à-dire un tourisme pratiqué en dehors des circuits tracés à l’avance. Pour les estivants en quête de découvertes, il s’agit de suivre le fil de leur inspiration en allant dans telle ou telle direction, au gré des opportunités, des panneaux indicateurs ou des paysages.

Les avantages de ce type de pérégrination à la bonne fortune sont nombreux. D’abord, il y a le piment de la nouveauté : tomber sur un village regorgeant d’attraits, sur une église charmante perdue au beau milieu d’une campagne reculée, fait monter en nous un élan spirituel de louange du Créateur. À rebours, la visite d’un monument archiconnu dont la renommée a fini par phagocyter toute surprise dans notre esprit, est rarement propice à de telle effusion. 

La France est encore plus belle qu’on ne croit 

Ensuite, ces itinéraires improvisés augmentent la sensation de liberté. Prendre les chemins de traverse, emprunter tel chemin vicinal en direction d’un village dont nous n’avons jamais entendu parler mais dont le nom nous a séduit et qui le nimbe d’une aura de mystère, fait revivre en nous l’âme de poète de nos jeunes années. Apercevoir de loin, entre deux frondaisons, le clocher de l’église du patelin qu’aucun guide de la route de mentionne, suivre un cours d’eau pittoresque, découvrir un hameau aux maisons de pierre sorties d’un autre âge : toutes ces sensations nous dépaysent davantage que l’attraction touristique de renommée mondiale qui met à notre disposition un parking géant et des boutiques d’un goût douteux. 

La surprise, l’inattendu, l’insoupçonné font monter spontanément en nous un mouvement de louange bien plus profond.

La France étant vaste et variée, profitons-en pour sortir des sentiers battus et honorer nos campagnes chargées d’art et d’histoire. Le moindre patelin regorge de richesses : là un puits rehaussé d’un auvent pittoresque, plus loin un château, un calvaire, une halle, une maison médiévale, un lacis de rues étroites, un oratoire, les restes d’une abbaye à l’orée d’une forêt. On est rarement déçu de quitter les chemins balisés pour se risquer dans la France profonde. De surcroît, toutes ces richesses nous sont servies au milieu de l’écrin de magnifiques paysages travaillés par les siècles et les hommes. 

Goûter les œuvres de l’Artiste divin

Enfin, ce tourisme improvisé est l’occasion de penser au Créateur et de prier notre ange gardien de nous guider pour nous faire découvrir les merveilles qui prennent un malin plaisir de se cacher et de ne se livrer qu’aux fureteurs persévérants et opiniâtres. Contrairement à ce que pensait Jean-Paul Sartre, Dieu est un artiste. Soucieux de la joie de Ses enfants, son désir le plus cher est que ces derniers apprécient les œuvres qu’Il a disséminées çà et là — œuvres qu’Il conçoit le plus souvent avec notre concours, comme c’est le cas avec les monuments.

La surprise, l’inattendu, l’insoupçonné font monter spontanément en nous un mouvement de louange bien plus profond que ne le ferait le spectacle d’une attraction à la renommée si universelle qu’elle finit, à force d’avoir été attendue, par émousser tout ébahissement. La beauté ne se livre qu’aux regards qui ont été éduqués à la chercher dans les endroits les reculés de notre pays. Dieu a caché et disséminé des pépites sur l’ensemble du territoire : à nous de les dénicher ! L’émerveillement se joindra alors au sentiment de liberté inséparable de l’attrait des vacances. 

Les dix abbayes de France à avoir vues dans sa vie :

Tags:
ÉgliseFrancePatrimoinetourisme
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement