Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 28 novembre |
Aleteia logo
Art & Voyages
separateurCreated with Sketch.

La route des Rois, témoin de l’Alliance de Dieu avec Son peuple

MOAB-BIBLE-AFP-043_MC_LC12_JORDAN_MC399.jpg

Manuel Cohen via AFP

Vue du mont Nébo (ou Moab), à l'ouest de la Jordanie actuelle.

Philippe-Emmanuel Krautter - publié le 20/09/22

Comptant parmi les plus anciennes voies mentionnées par la Bible, la route des Rois s’inscrit directement dans l’histoire du peuple d’Israël et, de manière plus générale, dans celle de tous les chrétiens.

La route des Rois, dont une partie importante traverse les terres de l’actuelle Jordanie, est devenue très tôt l’une des routes principales commerciales reliant le nord du Moyen-Orient  au sud, vers l’Égypte en passant par la Syrie. Cette route du désert commençait en effet au nord à Resafa en Syrie (actuellement au sud-ouest de la ville de Raqqa) et suivait parallèlement la route côtière pour se terminer à Héliopolis en Égypte (banlieue du Caire). Traversant de part et d’autre une multitude de sites antiques et de hauts lieux cités par l’Ancien Testament tels Ammon, Moab, Edom, etc., la route des Rois représente à elle seule un véritable répertoire biblique. Et fut, à ce titre, l’objet de nombreuses convoitises…

Une évocation très ancienne

Il est, en effet, fait mention dans l’Ancien Testament, au Livre des Nombres, d’une route suffisamment ancienne et importante pour être l’objet d’incessantes convoitises et batailles dont celles – nous le verrons – victorieuses d’Israël. Rappelons que le peuple d’Israël, alors en Exode sous la direction de Moïse, après la pénible traversée du Sinaï, était parti de Kadesh et avait envoyé des émissaires au roi des Amorites nommé Séhone (dont le royaume correspond aujourd’hui au sud de la Jordanie) afin d’emprunter cette voie de communication pour rejoindre la Terre promise (Nb 21, 21-22)  :

Laisse-moi traverser ton pays ! Nous ne ferons pas de détour par les champs ni par les vignes, nous ne boirons pas l’eau des puits, nous irons par la voie Royale jusqu’à ce que nous ayons traversé ton territoire.

Cette mention de la voie Royale (Derech HaMelech) ou route des Rois  dans le récit biblique témoigne de l’importance que pouvait revêtir à cette époque cette route majeure, indispensable au transport des hommes et des bêtes dans des régions souvent désertiques et impraticables autrement. 

De bataille en bataille…

Malgré les précautions prises et les promesses de ne rien prendre des terres traversées, Séhone refusa de laisser le peuple d’Israël poursuivre son Exode et une bataille allait les opposer à Yahaç près du désert. Mais Dieu était avec son peuple et Israël passa toute l’armée ennemie au fil de l’épée, prenant ainsi possession des villes des Amorites. 

Ancient_Levant_routes.png
La route des Rois (rouge), la Via Maris (violet) et d’autres voies de communications aux alentours de 1300 av. J.-C.

Un même conflit  devait opposer de nouveau Israël au roi Sihon, toujours sur la route des Rois. Lui adressant la même demande, le refus de Sihon de laisser le peuple d’Israël traverser ses terres conduisit également à une bataille rangée. Mais, signe éclatant de l’Alliance divine,  cette bataille se solda par la nouvelle victoire d’Israël, lui offrant par là même la possession des hautes terres de la Transjordanie et lui permettant ainsi de contrôler cette route des Rois cruciale stratégiquement. 

Une route de la foi

Cette riche histoire de la route des Rois témoigne du caractère sacré de l’Alliance de Dieu avec son peuple qui vient à bout de tous les obstacles pour l’avènement de la promesse. La route des Rois, dont le parcours est repris en partie aujourd’hui par le tracé de l’autoroute n°35, peut symboliser la force de la foi qui animait le peuple d’Israël en chemin vers la Terre promise, foi qui rayonne encore pour tous les chrétiens.  

Tags:
BibleLivre des NombresMoïse
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement