Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 24 juillet |
Aleteia logo
Culture
separateurCreated with Sketch.

Théâtre : “Et Dieu créa le sport”, la genèse drolatique du sport 

DIEU-CREA-LE-SPORT-UNE.jpg

Et Dieu créa le sport

Arnaud Bouthéon - publié le 15/05/24

Cinq anges sont envoyés par Dieu sur la terre pour régler le problème de la guerre… et c’est ainsi que naît le sport. Une comédie déjantée sur l’enfance et l’aventure.

Dans le bouillonnement préparatoire aux jeux olympiques, et tandis que la mobilisation de l’Église se confirme chaque jour au plus près de nombreux terrains, l’occasion nous est offerte de prendre un peu de hauteur sur la réalité sportive. Pour cela, qui de plus qualifiés que… les anges pour nous élever, dans l’élan de la devise olympique, plus vite, plus haut, plus fort ?

Tel est le pari gagnant de cette pièce de théâtre déjantée, autour de cinq créatures angéliques, certes spirituelles mais très incarnées, gauches et candides, qui nous embarquent dans la genèse drolatique du sport. C’est une voix familière qui nous y invite, celle de Nelson Montfort. L’ange Gabriel l’annonce et le répète : pour que son humanité aimée puisse se révéler, c’est ainsi Dieu qui créa le sport. 

L’épreuve sportive est une dramaturgie

DIEU-CREA-LE-SPORT-TXT.jpg

Sur les planches, le spectacle est total, loufoque et profond. Les acrobaties des athlètes ailés, convoquent des éclats de rires et des introspections profondes. Il y a des tacles violents et des envolées victorieuses. Tous les sports les plus solitaires et les plus collectifs passent à la moulinette. Le spectateur, qu’il soit lecteur assidu de l’Équipe ou d’Aleteia ou bien des deux, c’est encore mieux, est enchanté et il jubile, tel l’enfant qui vit avec ferveur les prouesses de ses champions. Il s’agit d’un spectacle sur l’enfance et l’aventure. C’est lui l’enfant qui dans la liesse, par procuration, gagne et passe la ligne en premier. Pour lui, demain, la vie est déjà plus légère. Dans la défaite, c’est toujours lui se relève, plus vite, pour repartir au combat, et apprendre de ses échecs. Le sport est une école de vie qui vient malaxer le plus profond de notre humanité, dans l’intégrité de notre personne unifiée dans notre corps, notre esprit et notre âme. 

L’épreuve sportive est une dramaturgie à nulle autre pareille. Les champions sont des artistes qui n’obéissent à aucun scénario et ne s’accordent sur aucune partition. Au coup d’envoi, nul le connaît l’issue des joutes qui conduit les athlètes à donner le meilleur d’eux-mêmes, pour délivrer ces gestes justes, dans le respect des règles qui les unissent aux spectateurs.

La pièce de théâtre Et Dieu créa le sport nous prouve que ses comédiens, bien qu’ils s’en défendent, connaissent le sport de l’intérieur, dans ses errances et ses jubilations, ses champions de légende mais aussi de pacotille. Ce spectacle réjouira un large public, celui des fondus de compétition et de sport, mais au-delà, tous ceux qui aiment la jeunesse, la capacité d’émerveillement, le sursaut d’intelligence qu’offre l’autodérision et le décryptage tendre de la vanité des temps.

Pratique :

Et Dieu créa le sport
Mise en scène Alexis Chevalier, avec la participation vocale de Nelson Montfort.
Les 16, 17 et 30 mai 2024 à l’Espace Bernanos, 4 rue du Havre, 75009 Paris.

Tags:
Jeux olympiquesThéâtre
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement