Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 23 septembre |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Le défi de la transmission du religieux en Méditerranée

WEB SHEIKH ZAYED GRAND MOSQUE © Elena Przhevalskaia Shutterstock

© Elena Przhevalskaia / Shutterstock

La rédaction d'Aleteia - publié le 07/04/16

Le Collège des Bernardins organise ce vendredi 8 avril un colloque exclusif, fruit de deux ans de recherches et de réflexions.

Depuis 2010, une large réflexion s’est lancée autour des mutations de modernisation et de sécularisation en cours des sociétés arabo-musulmanes, s’appuyant sur un dialogue entre les deux rives de la Méditerranée, avant même l’éclatement des fameuses révolutions du printemps arabe. Pas moins de deux ans de réflexions, dans le cadre du séminaire « À l’école du religieux. Formation et transmission religieuses en Méditerranée », auront été nécessaires pour aboutir à un résultat qui sera présenté ce vendredi 8 avril au Collège des Bernardins. Co-organisateur de ce séminaire, l’institut s’est entouré de l’Institut européen en sciences des religions et la Fondation du roi Abdul-Aziz.

Trois tables rondes sont prévues : « Les défis de la transmission et de l’interconnaissance religieuse au sud de la Méditerranée
 », « L’enseignement de la culture religieuse a l’école au défi de la laïcité
 » et « La prise en compte du religieux, de sa culture et de sa transmission dans le système européen ».

Ce colloque fera le point sur les transformations à l’œuvre dans la transmission contemporaine du religieux, à travers des exemples pris la fois dans le monde arabe et en Europe. Il reviendra aussi sur les évolutions politiques récentes en matière de formation des clercs, tant au nord qu’au sud de la Méditerranée. Bien entendu, des théologiens, des universitaires et des pédagogues apporteront leur expertise et débattront des moyens intellectuels, politiques et financiers qu’il faudrait encore mobiliser pour faire reculer significativement la « sainte ignorance » qui fait le lit des malentendus, parfois tragiques, entre les différentes cultures.

Des intervenants chrétiens et musulmans

Les plus grands spécialistes seront présents et interviendront dont, entre autres, Brigitte Basdevant-Gaudemet (professeur de droit, spécialiste de droit canonique), Ghaleb Bencheikh (président de la Conférence mondiale des religions pour la paix, islamologue érudit et humaniste), Blandine Chélini-Pont (professeure d’Histoire contemporaine à l’Université d’Aix-Marseille), Jacques Huntzinger (agrégé de droit public, ancien ambassadeur de France en Israël et actuel président des Ateliers culturels méditerranéens), Mohamed Sghir Janjar (directeur adjoint de la Fondation du roi Abdul Aziz à Casablanca), Hocine Kerzazi (doctorant en histoire contemporaine sur le discours religieux dans les manuels d’enseignement d’arabe pour francophones), le père Frédéric Louzeau (directeur du Pôle de recherche du Collège des Bernardins, professeur de théologie à la faculté Notre-Dame), Makhlouf Mameche (président de la Fédération nationale de l’enseignement privé musulman) et Mouline Nabil (historien et chercheur au CNRS), Jean-Christophe Peaucelle (conseiller aux Affaires religieuses, ministère des Affaires étrangères)…

Parmi les thèmes évoqués, retenons : « Les défis de la transmission et de l’interconnaissance religieuse au sud de la Méditerranée
 », « L’enseignement de la culture religieuse a l’école au défi de la laïcité
 » et « La prise en compte du religieux, de sa culture et de sa transmission dans le système européen ».

Collège des Bernardins
20 rue de Poissy
75005 Paris
01 53 10 74 44
contact@collegedesbernardins.fr

Inscriptions
Sur place au Collège des Bernardins ou www.collegedesbernardins.fr (paiement par carte bancaire)

Tarif
Journée 14 h – 18 h 30 : 10 euros (plein) ; 6 euros (réduit)
Soirée 20 h – 22 h : 6 euros (plein) ; 3 euros (réduit)
(Tarif réduit pour les étudiants, demandeurs d’emploi, bénéficiaires des minima sociaux)
Gratuit pour les moins de 26 ans dans la limite des places disponibles.

Tags:
Chrétienscollege des bernardinsMéditerranée
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement