Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 20 mai |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Quand un astrophysicien rappelle ce que la science doit à l’Église

MONKS SKY

David LATOUR I CIRIC

LA GENTIANE DU MONASTÈRE DE LA GRANDE CHARTREUSE. C’est une liqueur réalisée à partir de racines de gentiane, une plante de montagne qui se remarque facilement dans les alpages, avec sa longue tige, ses feuilles épaisses et ses fleurs étroites d'un jaune très vif. Après avoir macéré dans l'alcool, ses racines tortueuses et rampantes produisent un apéritif... puissant en bouche. La Gentiane se consomme classiquement pure avec de la glace, ou bien mélangée avec du cassis ou du Schweppes.

La rédaction d'Aleteia - publié le 19/01/18

Invité dans une émission américaine, l’astrophysicien Neil deGrasse Tyson a rappelé quelques éléments présents dans nos sociétés et directement hérités de l’Église catholique.

Le carême touche à sa fin.
N’oubliez pas Aleteia dans votre offrande de Carême,
pour que puisse rayonner l’espérance chrétienne !
Soutenez Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

Quel est le point commun entre Noël, le calendrier grégorien et la théorie du Big Bang ? La réponse : nous les devons tous les trois à l’Église. Invité la semaine dernière sur le plateau de l’émission américaine de Stephen Colbert, l’astrophysicien Neil deGrasse Tyson a rappelé ce que la science, et en particulier l’astronomie, devait à l’Église catholique. Découvrez leur échange dans la vidéo ci-dessous, à partir de 3.33.




Lire aussi :
Savants et inventeurs : ces prêtres géniaux qui ont changé nos vies

Soulignant d’abord que Noël était une version christianisée de la fête païenne Saturnalia – une idée contestée par certains – Neil deGrasse Tyson a évoqué quelques “succès” scientifiques de l’Église. “Juste pour être clair, vous avez non seulement gagné pour Noël mais vous avez aussi gagné la course du calendrier, précise-t-il. Le calendrier mondial actuel, c’est le calendrier grégorien que le pape Grégoire a mis en place en 1582. Le précédent calendrier, le calendrier julien, comportait une erreur de plus de dix jours ! Le Pape a alors dit que le problème devait être résolu.”

L’astrophysicien a également rappelé l’importance des jésuites dans le monde universitaire, la science et l’astronomie en particulier. L’animateur télévisé a ainsi souligné que la théorie du Big Bang avait été proposée pour la première fois… par un prêtre catholique, Georges Lemaître (1894-1966). Chanoine belge, astronome et physicien, sa “théorie de l’atome primitif”, qui décrit un univers commençant par une singularité initiale visant à expliquer l’origine de l’univers, constitue le fondement de la théorie du Big Bang.

Loin des clichés encore véhiculés aujourd’hui, les catholiques, qu’ils soient prêtres, religieux ou tout simplement croyants, pensent et agissent en dehors de la Bible. Ces scientifiques chrétiens sont, à leur manière, des chercheurs de Dieu. Louis Pasteur, considéré comme le père de la vaccination, avait ces mots : “Un peu de science éloigne de Dieu, beaucoup y ramène”.




Lire aussi :
12 inventions et découvertes faites par les jésuites

Tags:
Églisesciences
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement