Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 24 février |
Aleteia logo
For Her
separateurCreated with Sketch.

En France, la baisse de la fécondité concerne désormais toutes les femmes

NOWORODEK

Pexels | CC0

Mathilde de Robien - publié le 13/12/18

Selon les dernières données de l’Insee publiées ce jeudi 13 décembre, la fécondité baisse légèrement en France depuis 2015.

Après « neuf années de relative stabilité » entre 2006 et 2014, où le taux de fécondité oscillait autour de deux enfants par femme, il est passé sous ce seuil symbolique en 2015, et est depuis en baisse régulière, atteignant 1,88 enfant par femme en 2017, soit un taux comparable aux années 2000-2003.

insee2
Insee

Selon les statistiques de l’Insee, cette baisse est générale : elle concerne tous les âges, tous les niveaux de vie, que les femmes soient déjà mères ou non, et toutes les régions, à l’exception de la Guyane et de Mayotte où la fécondité augmente et de La Réunion où elle est stable.


NEWBORN DIAPERS

Lire aussi :
La natalité baisse-t-elle vraiment en France ?

Point sur la fécondité des femmes immigrées

L’Insee distingue le cas des immigrées, désignant ainsi les « personnes résidant en France, nées à l’étranger et de nationalité étrangère à leur naissance », dont la fécondité reste stable et plus élevée que celle des femmes non immigrées. Les immigrées ont environ 0,8 enfant de plus par femme que les non immigrées. Leur indicateur conjoncturel de fécondité se maintient autour de 2,7 enfants par femme. Cependant, leur contribution à la fécondité globale de la France reste limitée : elle se maintient à 0,1 enfant par femme et n’a quasiment pas évolué depuis 2012.

insee3
Insee

CABBAGE CHILD

Lire aussi :
Un enfant de moins pour réduire son empreinte carbone ?

Tags:
demographieEnfantsfecondite
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement