Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 21 février |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Australie : le cardinal Pell condamné à six ans de prison

KARDYNAŁ GEORGE PELL

AFP/EAST NEWS

Le cardinal australien George Pell.

I.Media - publié le 13/03/19

Le cardinal australien George Pell, préfet émérite du Secrétariat pour l’économie, a été condamné le 13 mars 2019 à six ans de prison pour agressions sexuelles sur mineurs par la justice de son pays.

Après un procès à la fin de l’année 2018, un verdict de culpabilité pour agressions sexuelles avait été publié à l’encontre du cardinal Pell le 26 février. Le lendemain, le haut prélat était incarcéré à l’issue d’une audience tandis que l’annonce de la peine était repoussée à une audience ultérieure, fixée au 13 mars.




Lire aussi :
Condamnation du cardinal Pell : un verdict qui interroge

Le cardinal Pell, 77 ans, est ainsi condamné à six ans de prison. Il pourra demander une libération conditionnelle au bout de 3 ans et 8 mois, c’est-à-dire en octobre 2022. En énonçant la condamnation, le juge a tenu à indiquer  que « ce n’était pas le procès » de l’Église catholique et que ce n’était pas cette dernière qui était condamnée. « J’impose une sentence au cardinal Pell pour ce qu’il a fait », a-t-il ajouté tout en soulignant que celui-ci ne devait pas être un « bouc émissaire ». La défense du cardinal a toutefois indiqué son intention de faire appel. La justice étudiera les 5 et 6 juin cette requête.

Le 27 février, Alessandro Gisotti, directeur ad interim du Bureau de presse du Saint-Siège, avait annoncé que la Congrégation pour la doctrine de la foi allait elle aussi se pencher sur le cas du cardinal Pell « selon les procédures et temps établis par les normes canoniques » Si la Congrégation aboutit également à la culpabilité du haut prélat, elle pourrait aller jusqu’à le renvoyer de l’état clérical.

Tags:
Abus sexuelsaustralieGeorge Pell
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement