Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 01 mars |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Naufrage du « Grande-America » : une deuxième nappe de pollution découverte

GRANDE AMERICA SHIP

© LOIC BERNARDIN / MARINE NATIONALE / AFP

Cette photo publiée le 12 mars 2019 par la Marine Nationale française montre des flammes sur le navire de commerce italien Grande America dans le golfe de Gascogne, au large de la côte française.

La rédaction d'Aleteia - publié le 15/03/19

Trois jours après le naufrage du navire italien « Grande-America », l'événement suscite une attention accrue. Ce jeudi 14 mars 2019, François de Rugy, ministre de la Transition écologique, a annoncé l'apparition d'une deuxième nappe.

Après qu’un incendie s’est déclaré à son bord, le navire italien Grande-America a sombré à 333 kilomètres au large de La Rochelle (Charente-Maritime) ce mardi 12 mars. Alors qu’une première nappe d’hydrocarbures de 13 kilomètres de long par 7 de large avait déjà été remarquée, une deuxième a été constatée au large des côtes françaises, ainsi que l’a annoncé ce jeudi François de Rugy, ministre de la Transition écologique. Et les deux nappes pourraient atteindre les côtes françaises d’ici dimanche ou lundi. Le risque de pollution est donc extrêmement élevé.

Dès ce samedi, si les conditions météorologiques le permettent, une première opération de pompage sera tentée. Les différents départements de la côte Atlantique, qui se préparent à une marée noire, ont mobilisé les services concernés. Rappelons que le navire, dont l’équipage a pu être évacué à temps, transportait 365 conteneurs, dont 45 renfermaient des matières dites « dangereuses », de nombreux véhicules ainsi que 2.200 tonnes de fioul lourd. « Nous suivons avec évidemment beaucoup, beaucoup, beaucoup d’attention la situation », a déclaré le Premier ministre, Édouard Philippe


JEAN-FRANÇOIS HENIN

Lire aussi :
J.-F. Hénin : « C’est à toute la société d’économiser l’énergie »

Tags:
bretagneEconomienaufrage
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement