Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 28 février |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Mgr Aupetit dénonce « fermement » les propos de l’abbé de La Morandais

L’abbé de La Morandais sur le plateau de LCI le 18.03.2019

© Capture d'écran vidéo LCI

L'abbé de La Morandais sur le plateau de LCI le 18.03.2019.

La rédaction d'Aleteia - publié le 19/03/19

Interrogé lundi matin sur le plateau d'Audrey Crespo-Mara (LCI) le médiatique abbé de La Morandais a créé le trouble en tenant des propos déplacés sur le viol et la pédophilie. Des propos aussitôt condamnés par son évêque, Mgr Michel Aupetit.

Invité sur le plateau de l’émission LCI ce 18 mars, l’abbé Alain de La Morandais s’est exprimé au sujet des récentes affaires de pédophilie dans l’Église. « Quelle est selon vous la solution ? », lui a-t-on demandé sur le plateau. Ce à quoi le prêtre âgé de 84 ans a répondu : « On a toujours l’impression qu’un viol, c’est de la violence. Au départ, je ne crois pas. D’après les échos que j’ai eus, les confidences, un enfant cherche spontanément la tendresse d’un homme ou d’une femme. […] Et souvent ce sont des gamins en frustration de tendresse donc ils vont chercher de la tendresse ». Reconnaissant que la responsabilité était chez l’adulte, il a ensuite lancé : « Vous avez tous observé qu’un gamin, il vient et il vous embrasse sur la bouche » (ses propos sont à 34’28 » dans la vidéo diffusée sur le site de LCI). Une séquence dont l’émission « Quotidien », diffusée sur TMC, s’est fait l’écho le soir même.

Les paroles du prêtre ont déclenché de vives protestations, non seulement sur le plateau, mais aussi sur les réseaux sociaux. De nombreuses personnes ont condamné ces propos, dont Mgr Michel Aupetit, archevêque de Paris, qui s’est exprimé sur son compte Twitter. « Je condamne fermement les propos de l’abbé de La Morandais », a-t-il écrit. Un tweet repris par différentes personnalités ecclésiales comme l’abbé Grosjean qui lui a répondu : « Merci Monseigneur. Vraiment. ».

Mardi soir, dans un message envoyé à l’AFP par son éditrice, l’abbé de La Morandais est revenu sur ses propos et a présenté ses excuses. « Je tiens à indiquer haut et fort que mon expression – confuse et incomplète, je le reconnais et le déplore – et la manière dont elle a été perçue ne reflètent en rien ce que je pense. Les agresseurs sont bien les adultes. Et les enfants des victimes innocentes », a-t-il affirmé. « Ayant à plusieurs reprises alerté et dénoncé moi-même différents comportements pédophiles au sein des institutions religieuses, ainsi que l’aveuglement ou les silences coupables dont la hiérarchie parfois les couvrait, je ne peux ni ne veux laisser croire que mon point de vue serait d’accuser les enfants d’une quelconque responsabilité. Je tiens aussi à m’excuser auprès de ceux que mes paroles ont pu blesser », a-t-il conclu.


CEF

Lire aussi :
Abus sexuels : les évêques de France s’adressent au Peuple de Dieu

Tags:
ÉgliseParisPédophilieTélévision
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement