Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 03 mars |
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Olivier Giroud : « Les choix que j’ai faits dans ma vie ont été bénis par le Seigneur »

Domitille Farret d'Astiès - publié le 08/07/19

Sacré bonhomme qu'Olivier Giroud. Originaire de Chambéry, l'international français a été sacré cette année meilleur buteur de la Ligue Europa 2018-2019. Et l'athlète a plus d'un tour dans son sac. En plus d'être un brillant attaquant, il est également un fervent chrétien. Et n'hésite pas en témoigner.

« Je suis persuadé que le Seigneur a un plan pour chacun d’entre nous et je lui fais confiance ». Si à plusieurs reprises il a témoigné de sa foi — on l’a souvent vu pointer l’index vers le Ciel en signe d’action de grâces — Olivier Giroud se livre rarement intimement. À 32 ans, le footballeur international affiche un sacré palmarès : un Championnat de France avec Montpellier en 2012, quatre Coupes d’Angleterre, lauréat 2017 du Prix Puskás du plus beau but de l’année et, cerise sur le gâteau, champion du Monde en 2018 avec les Bleus dont il est par ailleurs le troisième buteur de l’histoire (35 buts).

Jésus, un « exemple d’humilité, de sagesse et d’amour »

« J’ai toujours eu la foi », confesse le jeune père de famille de trois enfants, de 6, 3 et 1 ans. « J’estime que tous les choix que j’ai faits dans ma vie ont été bénis par le Seigneur, c’est ce qui fait ma force intérieure, ma force de caractère aujourd’hui ».

À sa progéniture, il souhaite faire connaître la vie de Jésus, « exemple d’humilité, de sagesse et d’amour ». Il confie que le message de l’Évangile l’a lui-même beaucoup aidé tout au long de sa vie. De confession protestante, le buteur explique que c’est sa mère qui lui a fait découvrir la religion en l’emmenant au culte. Une habitude qu’elle n’a d’ailleurs pas perdue avec ses petits-enfants, et notamment avec Jade, la fille aînée d’Olivier Giroud, à laquelle elle a appris à voir dans la Création l’œuvre de Dieu. À tel point, note le sportif le sourire aux lèvres, que l’enfant a pris l’habitude de lui lancer face à un coucher de soleil : « Regarde Papa, c’est Jésus ».


OLYMPICS

Lire aussi :
« Les valeurs du sport préparent à l’annonce de l’Évangile »

En tant que sportif souvent en déplacement le week-end, il le confesse, il est parfois difficile pour lui de prendre le temps de se rendre à l’église. Mais impossible n’est pas français. Cet enfant du foot et du siècle affirme avoir beaucoup prié pour les choix qu’il a eu à faire tout au long de sa carrière. Une attitude qu’il estime fondamentale. Dieu est pour lui un véritable compagnon. Infatigable, il lit la Bible tous les jours et confie avoir un petit faible pour le psaume 23 dont il s’est tatoué des versets sur le bras en latin : « Le Seigneur est mon berger : je ne manque de rien, sur des prés d’herbe fraîche, il me fait reposer…. ». Ce texte le rassure : « Il est toujours là avec moi, il est sur mon bras ». Pas de doute, Jésus lui colle à la peau.

À découvrir aussi : Ces footballeurs catholiques qui ne cachent pas leur foi
Tags:
FootballOlivier GiroudPsaumeSport
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement