Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 19 avril |
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Ces célibataires qui vivent confinés mais ne sont plus seuls

femme-seule-confinement-080_hl_akremer_1047884.jpg

Hans Lucas via AFP

Bérengère Dommaigné - publié le 09/04/20

Si les Français célibataires sont nombreux à être inscrits sur des sites de rencontres, les connexions sont en chute libre depuis le début confinement. Sans rencontres possibles, mais toujours avec cette solitude, peut-être encore plus dure à vivre quand on ne peut plus croiser personne. Le site de rencontre Theotokos propose en ligne une nouvelle corde à son arc, la possibilité de prier et de partager entre ses abonnées. Quand la fraternité prend tout son sens.

Selon les chiffres de l’Insee, il y a huit millions de personnes célibataires en France dont 33% sont inscrits sur un site de rencontres. Mais à l’heure de confinement, impossible pour eux de se rencontrer, les chiffres de fréquentation des sites ont d’ailleurs chuté de plus de 50% depuis le début du confinement. Pourtant la solitude peut se faire cruellement sentir, et les journées sont longues, surtout si on ne croise plus personne, à part un commerçant au loin pour la petite heure autorisée de courses. Plus de contact, plus de regard ou de discussions, plus de bise ou de serrement de main, les personnes vivant seules d’habitude, sont confinées dans une solitude encore plus totale aujourd’hui.

Il existe néanmoins de belles initiatives à leur attention. Le site chrétien de rencontre Theotokos en témoigne, lui qui met en relation une communauté de célibataires aspirant à s’inscrire dans un projet durable. Car si les rencontres à deux ne peuvent avoir lieu en ce moment, les amitiés peuvent toujours se développer par l’intermédiaire d’Internet et faire naître ainsi une communauté fraternelle et présente, pour rompre les solitudes.

“Confinés mais ensemble”

Ainsi, peu à peu, depuis le début du confinement, le site Theotokos a évolué et propose désormais à sa communauté de partager des moments spécifiques ensemble: des vidéos en ligne du père Nicolas Rousselot qui, chaque jour, propose une réflexion pour mieux vivre le confinement en solo, ou encore le partage entre membres d’intentions de prières.  “Nous recevons parfois des témoignages ou des messages absolument bouleversants”, raconte le père Nicolas Rousselet, qui y trouve une source d’inspiration pour que ses vidéos quotidiennes soient les plus adaptées et percutantes.


Site de rencontre

Lire aussi :
Peut-on être chrétien et s’inscrire sur un site de rencontres ?

Comme l’explique à son tour, Olivier Orna, le fondateur du site, l’équipe est plus que jamais à l’écoute des besoins exprimés par les membres de la communauté Théotokos, qui subissent le confinement. D’où cette démarche  “Confinés mais ensemble“, “porteuse de beaucoup de fruits”. Olivier Orna découvre ainsi avec joie et émotion, l’évolution de sa plateforme de rencontres. Car c’est tout un réseau d’entraide qui se met en place, entre personnes qui, au départ, s’étaient inscrites pour une démarche plus personnelle. “Devant cette fenêtre d’espérance qui s’ouvre, nous sommes en train de préparer de très beaux moments à venir”, ajoute-t-il  joliment.

Un esprit de fraternité

Quant aux abonnés et participants, ils sont à leur tour plein d’inventivité et moteur de ces partages fraternels. Ce dont témoigne Marie, 45 ans, qui vit concrètement cette nouvelle fraternité. “Après la rencontre annuelle proposée cet été à Notre Dame du Laus, nous avons constitué à quelques-uns un groupe WhatsApp. L’idée était de rester en contact, de s’envoyer quelques mots de soutien ou de rire dans nos quotidiens”. Mais avec le confinement, ce groupe, qui rassemble tout de même près de 70 personnes, a trouvé tout son sens. “Nous y vivons pleinement cet esprit de fraternité, tourné vers l’autre. Nous prenons soin les uns des autres, prions ou partageons ensemble. Par exemple, il y a quelques jours, l’un de nous a exprimé sa détresse d’être seul et malade à Paris. Aussitôt d’autres lui proposaient courses et services. On ne se sent plus seul et c’est magnifique !”, reprend Marie, heureuse de se sentir entourée.


COUPLE LOVE

Lire aussi :
Dieu exauce-t-il les prières des célibataires désireux d’une vie de couple ?

Jamais le terme “site de rencontre” n’aura aussi bien porté son nom, car à l’heure du confinement, permettre à ceux qui sont seuls de se retrouver et de se soutenir est presque “d’utilité publique”! Comme le conclut Olivier Orna, ” d’une individualité à la recherche de l’âme sœur, nous sommes passés à une vraie fraternité, notamment grâce à l’union de prières, réelle. L’inspiration chrétienne du site n’est pas une belle parole, mais une réalité vécue”. Rien ne dit d’ailleurs que tout cela ne donnera pas de très beaux couples à venir !

En partenariat avec

logotheotokos.jpg

Tags:
CélibatCovidsites de rencontresolitudeVeuvage
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement