Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 19 mai |
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Libérez-vous des tentations avec ce plan d’action

Adam et Eve, le fruit défendu.

© Fred de Noyelle / Godong

Adam et Eve, le fruit défendu.

Philip Kosloski - publié le 19/04/20 - mis à jour le 14/12/21

Il est souvent difficile de se libérer d'une mauvaise habitude qui nous conduit sur le sombre chemin du péché. Saint François de Sales nous explique la meilleure façon pour ne pas tomber dans la tentation.

Le carême touche à sa fin.
N’oubliez pas Aleteia dans votre offrande de Carême,
pour que puisse rayonner l’espérance chrétienne !
Soutenez Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

Chaque jour, nous nous résolvons à faire mieux et nous voulons sincèrement améliorer notre vie… Mais chaque fois, nous tombons et nous nous retrouvons à commettre le même péché encore et encore. Comment sortir de cette dangereuse ornière et entrer dans la liberté en vivant en communion avec Dieu ?

Saint François de Sales, dans son introduction à la vie dévote, explique que si nous voulons réduire l’emprise que certains péchés ont sur nous, nous devons remonter à leur source. Nous avons tous nos faiblesses, et il devrait être assez facile de comprendre ce qui nous conduit dans une certaine direction.

Ces penchants, mon enfant, sont en opposition directe avec la dévotion… ils affaiblissent la puissance mentale, entravent les consolations divines et ouvrent la porte aux tentations ; et bien qu’ils ne détruisent pas l’âme, ils provoquent au moins de très graves maladies.

Le saint utilise différentes analogies pour décrire comment nos penchants pour le péché peuvent nous piéger au fil du temps. Au départ, ils ne conduisent peut-être pas au péché, mais si nous n’y faisons pas attention, nous risquons de nous retrouver dans un endroit dangereux pour notre âme.

L’araignée ne peut pas tuer les abeilles, mais elle peut abîmer leur miel, et donc encombrer leurs rayons de ses toiles au fil du temps, au point de les gêner matériellement… Une inexactitude insignifiante, un peu de précipitation en paroles ou en actions, un petit excès d’ivresse, de vêtements, peuvent ne pas être très importants, si ceux-ci sont immédiatement pris en compte et balayés comme des toiles d’araignée spirituelles ; -Mais si on les laisse s’attarder dans le cœur ou, pire encore, si on y prend plaisir et qu’on s’y complaît, notre miel sera bientôt gâché et la ruche de notre conscience sera encombrée et endommagée.

Si vous voulez faire l’expérience d’une véritable liberté, réfléchissez à vos mauvaises habitudes et découvrez ce qui vous pousse à les commettre encore et encore. Parler avec une personne en particulier qui nous entraine à la médisance ou au commérage, consulter un site web des heures au dépend de son entourage … Si nous voulons nous libérer, nous devons faire un effort pour éviter certaines choses jusqu’à ce que nous ayons la confiance et la force d’y résister à l’avenir.

Tags:
François de SalesPéchéstentation
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement