Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 21 février |
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Covid-19 : le pape François console Carlo qui a perdu ses deux parents

CHIODI

Facebook Carlo Chiodi

Ary Waldir Ramos - publié le 31/08/20

Carlo Chiodi, un routier de la province de Bergame (Italie) a perdu brutalement ses parents pendant la crise de Covid-19. La Pape l'a reçu en privé et lui a prodigué des paroles de réconfort.

Le Covid-19 l’a frappé de plein fouet. Carlo Chiodi, 50 ans, est routier dans la province de Bergame (Italie), une région durement touchée par la pandémie. Il a perdu simultanément son père et sa mère sans avoir pu leur dire au revoir. Un sacré coup dur. Très ébranlé, il a écrit au Pape pour lui confier sa peine. Mais il était alors loin d’imaginer que ce courrier le conduirait quelques semaines plus tard dans les couloirs de la résidence Sainte Marthe, où vit le pape François. Celui-ci l’a en effet invité à participer à la messe qu’il y célèbre chaque matin avant de le recevoir en privé dans ses appartements avec sa femme Monia et leurs enfants Daniele et Gaia, âgés de 16 et 13 ans.

Le Pape « m’a dit que les pleurs et la colère sont humains, qu’il est normal de se mettre en colère et que c’est une forme de prière lorsqu’on est seul et que l’on ressent de la douleur. Il a poursuivi en disant que la solution n’était pas de se retenir et de se convaincre que l’on ne souffre pas. Il faut se libérer des fardeaux qui affligent le cœur », a déclaré Carlo Chiodi, touché par « l’humanité » du Saint-Père, au journal italien L’Eco di Bergamo. Après l’Angélus, le pontife argentin a salué cette famille et a prié pour les victimes du Covid-19. 




Lire aussi :
Vous ignorez les numéros privés ? Et si c’était le pape François ?

Tags:
CovidFamillePape François
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement