Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 19 mai |
Aleteia logo
Culture
separateurCreated with Sketch.

Les vitraux de France à avoir vus dans sa vie

Le vitrail du Millénaire de la cathédrale Notre-Dame (Strasbourg), Véronique Ellena artiste plasticienne et Pierre-Alain Parrot vitrailliste, 2015

© Véronique Ellena / D. Krieger/Mes vitraux favoris

Elisabeth Bonnefoi - publié le 10/10/20

La France, pays de cathédrales, possède la plus grande surface de vitraux au monde, quelque 90 000 m2, selon l’Institut national des Métiers d’Art. Dans cette gigantesque Bible de verre, voici les vitraux de France à avoir vus dans sa vie.

Le carême touche à sa fin.
N’oubliez pas Aleteia dans votre offrande de Carême,
pour que puisse rayonner l’espérance chrétienne !
Soutenez Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

En France, l’inventaire des vitraux anciens – antérieurs à la Révolution – s’est terminé en 2019. On y voit enfin plus clair ! L’occasion de re(découvrir) les trésors qui se cachent dans nos sanctuaires. Si l’on apprécie particulièrement le fameux bleu de Chartres, si translucide, celui-ci ne nous empêche pas d’aimer les couleurs éclatantes des médaillons du Moyen Âge qui racontent la vie du Christ, de la Vierge ou de saint Paul. Avec plus de mille scènes figuratives, la Sainte-Chapelle, à Paris, demeure une pure merveille à avoir vue une fois dans sa vie. Les bleus et rouges vifs s’épanouissent aussi dans les majestueuses roses des cathédrales gothiques. Quant au XVe siècle, il se drape de couleurs profondes,  richement pigmentées. Au XVIe siècle, les vitraux illustrent les fastes de la Renaissance, notamment en Champagne, en Normandie ou en Picardie. Ils sont l’œuvre d’ateliers réputés. Les décors s’inspirent de l’Italie, les visages sont traités comme des gravures et le jaune d’argent rehausse les grisailles. 




Lire aussi :
Le vitrail photographique, cet art oublié du XIXe siècle

Puis l’art du vitrail traverse une longue période d’arrêt sur image au XVIIIe siècle. On détruit même des vitraux du Moyen Âge jugés trop obscurs. Le renouveau de la pratique religieuse au XIXe siècle relance la production. Avec les progrès techniques, les vitraux se fabriquent en série. On en recrée des vitraux dans le goût du Moyen Âge, mais pas seulement. Chaque paroisse commande une Jeanne d’Arc ou un curé d’Ars. La vie quotidienne évolue, les mineurs ou les poilus apparaissent aux fenêtres des églises. Le vitrail photographique personnalise la scène.

Enfin, les peintres contemporains renouvellent l’art millénaire du vitrail. A partir de 1945, grâce à des commandes publiques, les églises de France se parent de réalisations admirables, avec des signatures prestigieuses, de Chagall à Imi Knoebel, de Cocteau à Véronique Ellena, de Soulages à Kim en Joong.

Découvrez notre sélection des vitraux à avoir vus dans sa vie :



Lire aussi :
Pétrarque : sa plus belle histoire d’amour illustrée dans un vitrail unique

Tags:
Art sacrévitrail
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement