Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 28 février |
Aleteia logo
Perles du Web
separateurCreated with Sketch.

How it started – How it’s going, quand un meme nous fait découvrir la beauté d’une vocation

WEB2-SISTER BETHANY-TWITTER

Capture Twitter I Sœur Bethany

Agnès Pinard Legry - publié le 12/10/20

C'est le meme du moment. Sur les réseaux sociaux, des millions d'internautes postent deux photos prises à deux périodes différentes de leur vie afin de partager avec leur parcours. Au Etats-Unis, sœur Bethany, a joué le jeu avec brio.

On dit souvent que ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières. Des débuts modestes aux grandes réalisations il y a parfois un pas, parfois plus, mais une chose est certaine : un travail constant et une volonté bien trempée peuvent emmener bien plus loin que ce que nous pouvions imaginer. Il est important de se rappeler du point de départ pour mesurer le chemin parcouru. C’est peu ou prou ce message que véhicule la tendance actuelle sur Twitter du « How it started – How it’s going » (« Comment ça a débuté – Comment ça se passe aujourd’hui ») qui invite les internautes à publier deux photos pour accompagner chacune des légendes.

L’astronaute Thomas Pesquet, par exemple, a partagé une photo de lui où on le voit jouer dans un carton et une autre où on le voit dans une station spatiale :

Des milliers d’internautes se sont pris au jeu… y compris sœur Bethany. Religieuse de la congrégation des Filles de Saint-Paul, à Boston (États-Unis) a partagé deux touchantes photos. La première où on la voit radieuse devant un gâteau le jour de sa première communion, et la deuxième où on la devine de dos lors d’un office avec le voile de sa congrégation.




Lire aussi :
De TikTok à TF1, et si c’était lui le premier évangélisateur de France ?

Tags:
TwitterVocation
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement