Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 28 février |
Aleteia logo
Perles du Web
separateurCreated with Sketch.

Sur le Vendée Globe, Clarisse Crémer porte la voix de l’association Lazare

Clarisse Cremer

Olivier Blanchet/Alea/VG2020

La navigatrice Clarisse Crémer au départ du Vendée Globe le 8 novembre 2020 aux Sables-dOlonne Vendée).

Domitille Farret d'Astiès - publié le 14/11/20

Au départ du Vendée Globe le 8 novembre 2020, Clarisse Crémer, navigatrice de 30 ans. Touchée par le message de l'association Lazare, elle a choisi de livrer chaque jour le récit de vie d'une personne accompagnée par l'organisation.

Si sa voile porte le logo de la Banque Populaire, son cœur est tourné vers ces hommes et ces femmes qui, grâce à l’association Lazare, reprennent pied après des années passées dans la rue. À 30 ans, la navigatrice Clarisse Crémer a pris le 8 novembre dernier le départ du Vendée Globe. Et durant ses trois mois en mer, elle a prévu de diffuser chaque jour une vidéo racontant la vie d’une personne accompagnée par les maisons Lazare, qui, en France et en Europe, réunissent des personnes ayant connu la rue et de jeunes actifs bénévoles dans des colocations.

https://www.facebook.com/lazare.eu/posts/1480534308802462

« Dans les mers du Sud, lorsque cela va être vraiment galère, cela me permettra de relativiser », a livré la jeune femme citée par le journal Les Sables. Avant d’ajouter : « Je compare ma course à une souffrance choisie. Alors que les bénéficiaires de l’association Lazare ont eu droit à une souffrance subie ». On ne peut que lui souhaiter bon vent.


Sébastien Destremau sur son bateau du Vendée Globe

Lire aussi :
Vendée Globe : « J’emmène la Vierge de Rocamadour avec moi »

Tags:
LazarePauvretéVendée Globe
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement