Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 22 juin |
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Daech lui avait coupé la tête, la renaissance de la Vierge de Karamless

000_94H24A.jpg

Safin HAMED / AFP

Domitille Farret d'Astiès - publié le 07/03/21

Durant la messe célébrée par le pape François à Erbil le 7 mars 2021, une statue de la Vierge trônait à droite de l'autel. Son histoire est émouvante parce qu'elle se nourrit d'espérance.

Pendant la messe célébrée par le pape François au stade Franso Hariri d’Erbil, capitale du Kurdistan irakien, dimanche 7 mars 2021, une statue de la Vierge était installée à droite de l’autel, protégée par une vitrine. Hautement symbolique, elle n’a pas été choisie fortuitement. Il s’agit en effet d’une statue originaire de Karamless, un village de la plaine de Ninive, qui a été vandalisée par les terroristes de l’État islamique qui lui ont coupé les mains et la tête.

000_94H26R.jpg
Vatican Media | AFP

Des fidèles du Kurdistan l’ont ensuite récupérée afin de la protéger et de la restaurer, mais ses cicatrices, encore largement visibles, sont comme un témoignage vivant des souffrances vécues par les chrétiens irakiens. Encensée par le Pape au cours de la messe, bénie, elle doit maintenant rejoindre Karamless où les habitants l’attendent avec impatience.


WEB2-KARAMLESS-IRAQ-OEUVRE DORIENT

Lire aussi :
Un fauteuil “made in Karamless” pour le pape François




Lire aussi :
Le Christ fortifie contre la tentation de vengeance, affirme le Pape au stade d’Erbil

Tags:
Chrétiens d'OrientChrétiens en IrakPape FrançoisVierge Marie
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-ecrire-sans-vous-NONPOP.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement