Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 21 février |
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Il meurt 23 jours après son ordination, le témoignage de foi du père Livinus

WEB2-PERE-LIVINUS-FACEBOOK.jpg

Facebook I Katoliko Ako Forever

Père Livinus.

Agnès Pinard Legry - publié le 26/04/21

Ordonné le Jeudi saint avec l’accord du pape François, le père Livinus Esomchi Nnamani, prêtre nigérian de 31 ans, est décédé d’une leucémie.

Son ministère sacerdotal n’a duré que 23 jours mais il l’a vécu pleinement. Prêtre nigérian de 31 ans, le père Livinus Esomchi Nnamani, est décédé le 23 avril après plusieurs années de lutte contre la leucémie. Membre de la communauté des Clercs réguliers de la Mère de Dieu dans le diocèse d’Owerri (sud-est du Nigeria), il se formait pour devenir prêtre. Mais on lui avait diagnostiqué peu de temps après ses vœux temporaires, en 2019, un cancer.

Une autorisation expresse du pape François

Continuant sa formation il avait rejoint Rome où il avait finalement été hospitalisé. Le 31 mars dernier, Mercredi saint, sentant son état de santé s’empirer, il a écrit personnellement au pape François depuis l’établissement de santé où il se trouvait à Rome afin de demander une dérogation pour être ordonné prêtre plus tôt. Le souverain pontife lui avait répondu quelques heures après à peine par l’intermédiaire de Mgr Libanori, un des évêques auxiliaires de Rome.

WEB2-PERE-LIVINUS-Clercs-reguliers-de-la-Mere-de-Dieu-FACEBOOK.jpg
Ordination du père Livinus, jeudi 1er avril 2021.

C’est ce dernier, sur demande du Saint-Père, qui a ordonné le lendemain matin, Jeudi saint, le père Livinus, au sein même de l’hôpital. Une célébration très simple mais d’une grande force symbolique. Dès lors, pendant 23 jours, le père Livinus Esomchi Nnamani a célébré chaque jours la messe depuis son lit d’hôpital, en offrant ses souffrances au Seigneur. « Son autel était le lit [d’hôpital], où il pouvait unir ses souffrances à celles du Christ », a confié par la suite le père Davide Carbonaro, membre de la congrégation du défunt, au journal du diocèse de Rome.

La veille de sa mort, jeudi 22 avril, sentant son heure venir, il a reçu de son confesseur la communion et s’est préparé dans le plus grand dépouillement à rencontrer le Père. Dans la matinée du vendredi, son supérieur général et un autre prêtre de sa communauté se sont réunis autour de lui pour prier le chapelet de la miséricorde jusqu’à son décès, vers 11h. Après ses obsèques, célébrées ce lundi, son corps a été rapatrié au Nigeria pour y être enterré.

« La nature de son sacerdoce était différente de celui des autres prêtres et en même temps similaire à chaque prêtre », estime le père Davide Carbonaro. « Son union particulière avec le sacrifice du Christ nous apprend à célébrer avec une plus grande conscience ».

Tags:
ordinationportrait
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement