Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 15 juin |
Aleteia logo
Art & Voyages
separateurCreated with Sketch.

Cathédrale insolite : que fait ce pélican au sommet de la cathédrale de Bourges ?

pélican de la cathédrale de Bourges

© Ji-Elle, CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons

Le pélican domine la tour nord de la cathédrale de Bourges.

Caroline Becker - publié le 18/07/21

Majestueuses, les cathédrales de France ne cessent de fasciner par la beauté de leur architecture. Une architecture grandiose où chaque élément est pensé en l’honneur de la gloire de Dieu. Mais les cathédrales, ce sont aussi des détails insolites, fruits de l’imagination des bâtisseurs. Aujourd’hui, partons à la découverte du fameux pélican qui trône au sommet de la cathédrale de Bourges.

Il trône fièrement au sommet des flèches de très nombreuses églises de France. Le coq est assurément l’animal phare de nos sanctuaires. Symbole solaire qui annonce le lever du soleil, le coq rappelle naturellement la Résurrection du Christ, ce passage de l’ombre à la lumière. Et pourtant, à Bourges, la cathédrale a décidé de déroger à la règle en apposant non pas un coq mais un pélican au sommet de sa tour nord !  

Le pélican, un symbole chrétien mal connu

Si ce choix peut paraître étonnant à première vue, le pélican est pourtant un animal doté d’une forte symbolique chrétienne ce qui explique, naturellement, sa présence sur un sanctuaire. Évoqué dans les Psaumes, la véritable renommée du pélican prend naissance à partir d’une légende insérée dans le Physiologus, le premier des bestiaires chrétiens. Cette source rapporte que les petits du pélican, réclamant trop violemment leur nourriture à leurs parents, furent tués d’un violent coup de bec. Trois jours après, pris de remords, les parents se déchirèrent la poitrine pour arroser de leur sang les petits corps inertes et ces derniers retrouvèrent alors la vie. Une histoire que saint Augustin a, rapidement, rapproché du sacrifice du Christ. À l’image du pélican qui redonne vie à ses petits par son propre sang, le Christ donne sa vie et son sang pour la multitude. 

pélican cathédrale de bourges
Au sommet de la cathédrale de Bourges se trouve une copie du pélican. Il a été installé en 1995.

Si Bourges fait figure d’ovni, la cathédrale peut cependant s’enorgueillir de posséder un symbole rare à son sommet ! Selon les sources d’archives, l’idée d’un pélican a germé dès le XVIe siècle. En 1533, un croquis pour une nouvelle croix ornée d’un pélican est présentée à l’archevêque de Bourges pour orner le clocher à la croisée du transept. Après plusieurs péripéties, le pélican est finalement installé sur la terrasse de la tour nord, au sommet de l’édicule métallique qui abritait une cloche. Repeint en doré au XVIIIe siècle, il est toujours en place au XIXe siècle comme en témoigne les gravures de l’époque. En 1995, le pélican est finalement remplacé par une copie en cuivre pour le protéger des intempéries mais l’original est précieusement conservé au pied de la tour nord afin les fidèles puissent continuer à l’admirer. Sa teinte dorée a aujourd’hui disparu pour laisser place à ce joli vert-de-gris si caractéristique du cuivre.

pélican cathédrale de bourges
Le pélican original de la cathédrale de Bourges.

Tags:
ArtsCathédralesPatrimoine
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-ecrire-sans-vous-NONPOP.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement