Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 19 avril |
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Conte de Noël : le fabuleux trésor de Charbel, le petit berger

shutterstock_1011527803.jpg

Fona I Shutterstock

Charlotte Grossetête - Magnificat - publié le 19/12/21

En cette dernière semaine de l'Avent, Aleteia publie chaque jour un joli conte de Noël. Une manière de se laisser gagner par l'esprit d'enfance et d'adoucir son cœur à l'approche de la naissance de Jésus.

Il était une fois, un petit berger nommé Charbel qui gardait ses brebis sous l’ombre des oliviers. Toute la journée, il parcourait la montagne, accompagné de ses douze brebis qui ne le quittaient pas d’une semelle. La nuit, il se reposait sous un cèdre millénaire, enroulé dans son grand manteau.

Une nuit, alors qu’il méditait sous les étoiles, il vit une lumière comme il n’en avait encore jamais vu se lever dans le ciel. Elle brillait d’un éclat si intense que le petit garçon se senti tout illuminé de l’intérieur. L’étoile semblait posée sur la montagne. Le petit garçon resta éveillé longtemps, observant sans se lasser la lumière si vive et si douce. Il avait l’impression que l’étoile lui parlait, mais il ne parvenait pas à saisir ses mots.

Au petit matin, il se réveilla avec l’impression d’avoir fait une découverte des plus importantes. Seulement, il ne se souvenait plus laquelle… Alors il continua son chemin, jouant avec ses brebis. Le soir même, la même étoile brillait toujours, presque posée sur les cèdres. Et toujours ce murmure insaisissable ! Le berger voulait en avoir le cœur net. Il se leva et entraîna son troupeau vers le sud. Son chemin le mena dans le pays du lait et du miel. Bientôt il arriva en Galilée, vaste prairie vallonnée où l’herbe est douce. Mais l’étoile le conduisait toujours plus au sud.

Un beau jour, au milieu d’un champ couvert de pierres blanches et percé de multiples grottes, il vit l’étoile arrêtée au-dessus de l’une d’elles. En se penchant depuis l’entrée de
la grotte, il aperçut trois hommes richement vêtus agenouillés devant une femme qui tenait un bébé dans ses bras. À ses côtés, un homme regardait l’enfant, émerveillé. Derrière eux,
un âne et un bœuf semblaient sourire.

Charbel se retourna : oui, ses brebis souriaient aussi. Il regarda à nouveau la scène et c’est alors que le plus beau se produisit. L’enfant lui souriait et cela fit brûler en Charbel une flamme nouvelle. La femme le remarqua : « Charbel, approche si tu le veux : Il t’attendait. ‒ Il m’attendait! exulta le petit berger, moi! » La dame lui dit ces mots: « Voici ton Sauveur! Que cet amour débordant qui règne en toi se répande sur le monde ! » Charbel se sentit transformé de l’intérieur.

Sur le chemin du retour, gardant ces paroles comme un trésor au fond de son cœur, le petit berger souriait à tous. Il arriva bientôt dans sa vallée et trouva une grotte confortable. Sous la roche blanche, il passait des journées entières à remercier Dieu pour ce sourire et ces quelques paroles. Il décida d’appeler sa vallée Qadisha, la vallée sainte. Il avait la certitude que la Qadisha resterait, au long des siècles, un refuge pour tous les chrétiens.

Conte de Noël écrit par les élèves du collège de Roumieh, avec Inès, volontaire de l’Œuvre d’Orient au Liban, publié initialement sous le titre : “Flamme nouvelle” dans le Compagnon de l’Avent 2021 (Magnificat).

Tags:
AventEnfantsNoël
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement