Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 18 juin |
Aleteia logo
Tribunes
separateurCreated with Sketch.

L’ère des dilettantes

TEST-COVID

Hans Lucas via AFP

Magali Cohen / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Xavier Patier - publié le 17/01/22

Pour l’écrivain Xavier Patier, la crise sanitaire a eu un effet accélérateur dont les conséquences seront considérables : la confiance a volé en éclat, il faudra une longue convalescence pour la rétablir.

J’écoutais ce soir-là sur une chaîne d’information un débat particulièrement confus sur les vertus de la vaccination contre la Covid 19. Le ton était querelleur. Mais surtout le point commun entre les protagonistes était qu’aucun d’entre eux ne pouvait se prévaloir d’une compétence de médecin ou de juriste et que tous parlaient de médecine et de droit avec autorité. Ils se fâchaient. Ils s’interrompaient. Ils parlaient tous en même temps. On n’entendait plus rien. Sur toutes les chaînes, le journalisme télévisé, aggravé par la frénésie des réseaux sociaux, est devenu cela : le droit de parler de ce que l’on ne connaît pas et le devoir de s’invectiver sur les sujets les plus complexes. 

La polémique se doit, à présent, d’être documentée, et l’indignation technicienne. Mais de quelle technique s’agit-il ? Les rubriques appelées « décryptage » ne font qu’aggraver les choses, hélas, car tout expert est désormais présumé suspect. Vous êtes expert ? Alors vous mentez. Le seul technicien encore crédible est l’internaute anonyme, le seul sachant est l’amateur. Le diplômé, l’élu, le professionnel sont devenus des imposteurs. Allez donc vous faire une opinion sur le monde dans ces conditions ! 

Une opinion sur tout

Car nous sommes sommés d’avoir une opinion sur tout. Malheur à celui qui n’a pas d’avis. La crise sanitaire a eu cet effet accélérateur dont les conséquences seront considérables : discrédit des élites, rejet des experts, mépris des professionnels. La parole du savant est désormais moins crédible que celle de l’ignorant. L’ignorance n’a jamais été aussi sonore que depuis quelques mois. Quant à la parole de l’État, elle ne vaut plus rien. 

C’est ainsi que la crise sanitaire est en train de tourner à la crise de régime. La démocratie est devenue immunodépressive. Il faudra une longue convalescence pour rétablir, peu à peu, les repères qui nous permettent de vivre : l’école, les corps constitués, les métiers, le travail, la promesse donnée. Une sortie de route de notre société ne peut plus être exclue, parole d’amateur.

Tags:
confianceCovid
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnairePOP-1.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement