Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 03 mars |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Aux Sables d’Olonne, les habitants veulent garder la statue de saint Michel

SAINT-MICHEL-SABLES-OLONNE-080_HL_STENANI_1618451.jpg

Serge Tenani / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Statue de saint Michel aux Sables-d’Olonne (Vendée).

Agnès Pinard Legry - publié le 07/03/22

Les habitants des Sables-d’Olonne (Vendée) ont voté à 94,51% en faveur du maintien de la statue de saint Michel devant l’église Saint-Michel. Cette votation était organisée par le maire de la ville, opposé au déplacement de la statue hors de l’espace public ordonné par le tribunal administratif de Nantes mi-décembre.

Les habitants des Sables-d’Olonne, en Vendée, ont enfin pu s’exprimer sur le maintien de la statue de l’archange saint Michel devant l’église Saint-Michel. À la question « souhaitez-vous que la statue saint Michel reste devant l’église Saint-Michel », 94,51% des 4.593 votants ont répondu « oui », selon un résultat provisoire transmis par la municipalité de cette ville de 45.000 habitants. Les résultats définitifs seront diffusés ce mardi 8 mars. La votation était organisée en ligne du 25 février au 5 mars et dans cinq bureaux de vote samedi.

L’opinion des Sablais va nous éclairer et nous guider dans les suites que la ville donnera aux décisions de justice

« L’opinion des Sablais va nous éclairer et nous guider dans les suites que la ville donnera aux décisions de justice », avait prévenu à l’AFP le maire divers droite de la ville, Yannick Moreau, opposé au déplacement de la statue hors de l’espace public. C’est la Fédération de la Libre-Pensée de Vendée qui avait saisi la justice administrative à ce sujet. Le 18 novembre dernier, le rapporteur public avait déjà préconisé au tribunal administratif de Nantes, d’ordonner à la ville de démonter la statue de saint Michel. Parce que le tribunal a reconnu le caractère religieux de cette statue, sa présence dans l’espace public la rend contraire à l’article 28 de la loi de 1905 qui précise qu’il est « interdit, à l’avenir, d’élever ou d’apposer aucun signe ou emblème religieux sur les monuments publics ou en quelque emplacement public ».

Le jour même, le maire avait annoncé « faire appel du jugement » et demander, dans l’attente de la décision d’appel, un « sursis à exécution ». Mais dans une décision rendue jeudi 16 décembre, le tribunal administratif de Nantes a ordonné à la commune des Sables-d’Olonne de retirer une statue représentant saint Michel terrassant le dragon. Érigée il y a trois ans sur le parvis de l’église portant le même nom, elle constitue, d’après le tribunal, un « emblème religieux » installé dans l’espace public.  

Tags:
LaïcitéSaint MichelsculptureVendée
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement