Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 02 décembre |
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

40 jours, 40 vertus : la charité

UNE-Serie-40-vertus-37.jpg

Shutterstock

Michel Martin-Prével, cb - publié le 13/04/22

Les vertus s’acquièrent, se travaillent et se perfectionnent, pour notre bien et celui de ceux qui nous entourent. Durant ce Carême, le père Michel Martin-Prével propose de reprendre la pratique des vertus, avec une courte méditation chaque jour, et un exercice pour appliquer une vertu particulière.

Du point de vue du vocabulaire, le mot charité est devenu très désuet, voire empreint de trop de pitié. Le latin caritas se traduit plus volontiers par amour. Le grec est plus riche : eros, passion des amoureux et du mariage, philia, amitié dans les relations sociales ou entre frères et sœurs, agapé, amour de don et de compassion, plus spirituel. L’amour est à la base du christianisme, car « Dieu est Amour », dit l’apôtre bien-aimé Jean. Mais toute la bible parle d’amour.

Thomas d’Aquin théorise bien cette vertu théologale capitale, infuse dans le cœur du croyant mais procédant d’un acte de volonté, et mue par le Saint-Esprit, Esprit d’Amour, qui donne une excellence à toute la vie chrétienne. Dans l’Hymne à la Charité (1 Co 13), saint Paul en donne quinze caractéristiques : huit négatives (la charité ne se gonfle pas d’orgueil, ne cherche pas son intérêt…) et sept positives (la charité est serviable, croit tout, supporte tout…). Elle reste la seule vertu couvrant toutes les autres dans le Royaume après la foi et l’espérance. Elle oriente et perfectionne ici-bas toutes les vertus. 

Pour qui est la charité ? Pour Dieu, les autres et soi-même. Le plus grand commandement est l’amour de Dieu et l’amour du prochain lui est semblable, dit Jésus, comme l’amour de soi en tant qu’il est estime de soi. « Si quelqu’un dit : « J’aime Dieu », alors qu’il a de la haine contre son frère, c’est un menteur. En effet, celui qui n’aime pas son frère, qu’il voit, est incapable d’aimer Dieu, qu’il ne voit pas » (1 Jn 4, 20). Aimer les autres remonte à Dieu, et on aime Dieu dans les autres. Car « Où sont amour et charité, Dieu est présent ».

Les trois marqueurs de l’amour sont la tendresse, le pardon et le service. En effet, aimer est un verbe d’action et l’amour a besoin de paroles et mieux de gestes comme celui de Jésus lavant les pieds de ses amis. L’amour a besoin du pardon, comme celui de Jésus sur la Croix. L’amour sait transformer la souffrance en rédemption pour l’autre. Il est le seul aliment du martyre, charité sublimée dans le don de sa propre vie. L’amour humain eros cherche à recevoir, l’amour chrétien agapé pousse à donner avant de recevoir. 

Résolution :  Je trouve un acte de charité à poser pour quelqu’un de mon entourage : tendresse, pardon, ou service.

Tags:
Carêmevertu
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement