Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 18 avril |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Chine : un prêtre ne veut pas adhérer à une association patriotique, son église est détruite

iqfqxyokaox5nymwvw1cx2xvszhqae-3helkpatv_43xugvwhaberyx1_b9kuc9coqbsbe7j7vofz90lmejonre0myjh.jpg

Pascal Deloche / GODONG

Photo d'illustration.

Agnès Pinard Legry - publié le 26/07/22

Une église du diocèse de Zhengding (Chine) a récemment été détruite par les autorités du pays. La raison ? Le père Dong Baolu, curé de la paroisse, a refusé d’adhérer à l’Association patriotique catholique chinoise, contrôlée par le Parti communiste chinois.

C’est une véritable chasse que mène le gouvernement chinois contre les catholiques de “l’Église souterraine”. Les autorités chinoises ont démoli fin juin 2022 une église située à Youtong, un village du diocèse de Zhengding (dans la province chinoise de Hebei), rapporte Asianews. La structure a été démolie car le père Dong Baolu, curé de la paroisse, a refusé de rejoindre l’Association patriotique catholique chinoise, qui est contrôlée par le Parti communiste chinois (PCC). La démolition a eu lieu alors que le père Dong, qui souffre d’hémiplégie (paralysie d’une partie du corps), était à l’hôpital pour un contrôle. Il a indiqué par ailleurs qu’il est le seul parmi les quelque 100 prêtres du diocèse à avoir refusé de prêter allégeance à l’Église officielle contrôlée par le Parti.

Un étau qui se resserre inexorablement

En février 2018, le PCC a en effet imposé de nouvelles réglementations sur les activités religieuses , dont l’obligation pour d’adhérer à des organismes “officiels” et se soumettre au PCC pour pouvoir exercer des fonctions au sein d’une organisation religieuse. La même année, la Chine et le Vatican ont signé un accord sur la nomination des évêques, qui a été renouvelé en octobre 2020. Malgré cela, la persécution contre la communauté catholique, en particulier l’Église dite souterraine, n’a pas cessé.

L’étau semble même s’être resserré autour des catholiques chinois qui voient leur autonomie réduite à peau de chagrin. Le 1er juin, le gouvernement a ainsi interdit aux Églises d’utiliser leurs finances sans en référer au PCC en amont. Elles ont été précédées le 1er mars par des règles administratives visant à réglementer les services d’informations religieuses sur Internet.

Tags:
Chrétiens en ChineLiberté religieusePersécutions
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement