Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 24 février |
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Olaf, le pilleur viking devenu saint

SAINT-OLAF-SHUTTERSTOCK.jpg

Renata Sedmakova I Shutterstock

Saint Olaf.

Aliénor Goudet - publié le 28/07/22

L’histoire se souvient d’Olaf II de Norvège (993-1030), que l’on fête le 29 juillet, comme le souverain qui a christianisé son pays. Pourtant, avant sa conversion, ce saint avait une profession bien différente. Celle de pilleur viking !

C’est dans un climat bien mouvementé qu’Olaf voit le jour. À cette époque, la Norvège est divisée en plusieurs territoires sur lesquels règnent différents roitelets. Parmi eux se trouve le père d’Olaf, brutalement assassiné par la mère d’un roi ennemi. À l’âge de 14 ans, Olaf rejoint une bande de vikings et participe à plusieurs raids au nord-est de l’Europe, notamment en Grande Bretagne. Et c’est durant cette jeunesse pleine de violence et de sang qu’il va rencontrer le Christ.

Historiquement parlant, il y a peu de détails sur cette période. On sait qu’Olaf est baptisé à Rouen vers 1014. Ce qui est certain, c’est que c’est durant ces campagnes sanguinaires qu’il est entré en contact avec le christianisme. Certains pensent qu’il aurait eu une rencontre particulièrement éclairante avec un moine. D’autres, qu’il a été bouleversé par la foi des croyants. Quoi qu’il en soit, le pilleur viking est chrétien lorsqu’il rentre en Norvège en 1015. Là, il parvient à unifier le pays et devient le premier souverain à régner sur tous les territoires. Et il fait bâtir la première église à Nidaros, l’actuelle Trondheim. Dès lors, une grande partie de son règne est consacrée à la christianisation du pays. Il fait détruire les temples païens, intègre les mœurs chrétiennes à la loi et fait venir des moines et évêques pour évangéliser son peuple. Beaucoup de seigneurs s’opposent à cela, ce qui force Olaf à continuer de combattre toute sa vie. Il meurt sur le champ de bataille en 1030.  

Tags:
ConversionnorvegeroiSaint
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement