Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 14 juin |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

41 morts dans l’incendie d’une église au Caire : la colère des fidèles

INCENDIE-CAIRE-AFP-000_32GJ3XJ.jpg

KHALED DESOUKI / AFP

L'incendie a été causé dimanche 14 août par un court-circuit, en pleine messe.

Agnès Pinard Legry - publié le 16/08/22

Alors qu’un incendie a coûté la vie à au moins 41 personnes dans une église copte du Caire (Égypte), plusieurs témoins du drame dénoncent le manque de réaction des autorités égyptiennes.

Au moins 41 personnes ont été tuées dans un incendie qui s’est déclenché dimanche 14 août au matin dans l’église Abu Sifine, du quartier populaire d’Imbaba au Caire (Égypte). Le ministère de la Santé égyptien indique avoir recensé 55 blessés. Causé par un court-circuit, l’incendie s’est déclenché en plein milieu d’une messe célébrée dans l’église. Pour mémoire, les coptes sont la plus importante communauté chrétienne du Moyen-Orient et représentent 10 à 15 des 103 millions d’Égyptiens à majorité musulmane.

Face à ce drame, plusieurs témoins ont exprimé leur colère envers les autorités égyptiennes, rapporte l’AFP. Ils dénoncent notamment la lenteur des services d’urgences arrivés “une heure et demie” plus tard. Selon un communiqué du ministre de la Santé, Khaled Abdel Ghaffar, “les ambulanciers ont été informés de l’incendie à 8H57” et la première ambulance “est arrivée sur les lieux à exactement 8H59”, ce que réfutent des témoins. “Non, l’ambulance n’est pas arrivée en deux minutes”, a assuré à des médias présents Mina Masry, l’une des témoins “Si elle était venue à temps, ils auraient pu sauver des personnes”.

Des victimes mortes asphyxiées et non brûlées

Et ce notamment car les victimes sont mortes asphyxiées et non pas brûlées, indique le parquet égyptien, qui note “l’absence de blessures visibles”. D’après les résidents, des personnes ont bravé les flammes et la fumée pour sauver eux-mêmes les enfants.

Cette colère est partagée par les résidents du quartier et par de nombreux Égyptiens sur les réseaux sociaux qui critiquent la «négligence» des autorités et réclament justice. La lenteur des services ambulanciers et des pompiers n’est pas un cas isolé, d’autant que l’Egypte, dotée d’infrastructures vétustes et mal entretenues, connaît régulièrement des incendies meurtriers dans ses différentes provinces. Lundi 8 août déjà, une église avait pris feu à Héliopolis, quartier de l’est du Caire, sans faire de morts ou de blessés. 

Tags:
Égypteincendie
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-ecrire-sans-vous-POP.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement