Aleteia logoAleteia logoAleteia
Jeudi 23 mai |
Aleteia logo
Perles du Web
separateurCreated with Sketch.

De religieuse à serveuse, sœur Cristina change de voie mais “garde la foi”

Suor-Cristina-Scuccia-Verissimo-AFP

Verissimo - MARCO BERTORELLO / AFP

Silvia Lucchetti - Cécile Séveirac - publié le 22/11/22

Cristina Scuccia, autrefois sœur Cristina, qui avait brillé sur scène pour The Voice Italie en 2014, a finalement décidé de quitter la vie religieuse. Aujourd'hui, elle vit en Espagne et travaille comme serveuse.

L’étonnement avait dépassé les frontières de l’Italie lorsqu’en 2014, une petite sœur de la congrégation des ursulines de la Sainte Famille s’était présentée sur la scène de The Voice Italy pour chanter No one d’Alicia Keys. Elle avait ensuite remporté le programme avec plus de 60% des voix, et lançait face à un public survolté et un jury éberlué : “Dieu est mon époux. Il était avec moi sur scène et je dois le remercier par la prière”, lançant alors un Pater Noster religieusement suivi par l’assistance. 

Sœur Cristina n’est pourtant plus sœur Cristina. La jeune femme a en effet décidé de quitter les ordres, apprend-on par la presse italienne ce mardi 22 novembre. Restée discrète ces dernières années, elle est apparue totalement transformée sans l’habit religieux, ce dimanche 20 novembre, lors d’une émission télévisée appelée Verissimo. Elle était entrée chez les Ursulines en 2009 en tant que novice. Sur le plateau télévision, elle déclare notamment : “Maintenant je suis Cristina. Mais sœur Cristina est en moi, si je suis celle que je suis aujourd’hui c’est aussi grâce à elle, affirme-t-elle sur le plateau (…) Si je regarde en arrière, je considère mon parcours avec un profond sentiment de gratitude. Ces quinze ans de vie religieuse furent des années splendides. Pour moi ce fut une expérience intense qui m’a fait grandir”

Je n’ai jamais remis en question Dieu, je ne l’ai jamais renié.”

Vivant actuellement en Espagne, Cristina est devenue serveuse. Elle n’a cependant pas donné de raison particulière à ce renoncement : “Il n’y a pas eu de cause à ce changement, mais quelque chose qui s’est produit en moi.”  La jeune femme explique avoir fait face à une certaine forme de pression liée à son exposition médiatique, traversant une intense période de questionnements et de doutes quant à sa vocation. Après avoir été au chevet de son père malade pendant un certain temps, la jeune femme avait décidé de prendre une année sabbatique pour finalement quitter le couvent. 

Le succès n’en est pas la cause

Elle explique néanmoins qu’il n’y a pas eu de conflit d’intérêts entre sa vocation religieuse et le succès lié à ses prestations : “Il n’y avait pas de conflit entre le couvent et l’industrie de la musique. La décision d’aller à The Voice a été prise avec les sœurs, nous avons été dans cette aventure toutes ensemble. Puis ce qui est arrivé nous a surprises, reconnaît-elle. Je n’y étais pas préparée, et elles non plus. La congrégation a essayé de me protéger. Mais l’excès de protection est presque devenu une limitation pour moi. Cependant, ce n’est pas le succès qui a mis ma vocation en crise.”

Un choix fait semble-t-il après un long et difficile dialogue intérieur. Cristina a même fait appel à un psychologue : “Quand on ne voit que l’obscurité devant soi, il faut demander de l’aide. Je ne comprenais plus qui j’étais.”  Une chose semble cependant ne pas avoir été remise en question, selon la jeune femme : “Je n’ai jamais remis en question Dieu, je ne l’ai jamais renié.” Au contraire, affirme-t-elle :  “Je crois encore plus en Dieu.”

Tags:
Cristina ScucciaReligieuxTélévision
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement