Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 23 septembre |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

La contraception : un objectif de développement durable ? 

contraception.jpg

Shutterstock

Christine Pellen - Gènéthique - publié le 03/12/22

Soutenu par des entreprises, l’ONU et de nombreux États, un programme de promotion du Planning familial dirigé vers les pays pauvres associe le développement durable à la contraception.

Après le programme Family Planning 2020 (FP2020), le programme international FP2030 a pris le relais. Lancé lors du sommet de Londres en 2012, il entend « assurer que le monde reste sur les rails qui lui permettront d’atteindre les objectifs de développement durable ». « Égalité de genre », santé, prospérité : des buts auxquels le contrôle des naissances par la contraception est censé contribuer. L’ « effort » est mondial et se porte en particulier vers les pays les plus pauvres. 

Des entreprises et des gouvernements

Parmi les acteurs « engagés », on trouve des entreprises comme Organon ou Bayer, la Fédération internationale du Planning familial, l’OMS ou encore la Fondation Bill & Melinda Gates. Le Fond des Nations-unies pour la Population (FNUAP) auquel contribuent différents gouvernements a ainsi promis de verser 1,7 milliard de dollars sur quatre ans. La Fondation Gates s’est engagée pour 1,4 milliard sur cinq ans. Des financements sur lesquels la crise du Covid-19 n’a semble-t-il pas eu d’effet.Dans son rapport d’avancement 2022, le programme FP2030 estime à 371 millions le nombre de femmes issues de pays à revenu faible ou intermédiaire, ayant recours à la contraception. Un saut de 87 millions en dix ans. La part des femmes ayant recours à la contraception dans ces différents pays est passée de 31,9% à 35%. La hausse la plus forte est observée en Afrique sub-saharienne. Avec une augmentation de 6,2 points, elle atteint le taux de 23% en 2022.

Tags:
contraceptionenvironnementONUplanning familial
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement