Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 25 mai |
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

La Vierge a-t-elle fait des choses remarquables avant la naissance de Jésus ?

Maryja - czuła Matka

Peter Heidelberg | Shutterstock

Jean-Michel Castaing - publié le 11/12/22

Bien avant de mettre au monde Jésus, la Vierge sanctifiait déjà notre monde. Son existence obscure, sans actions retentissantes, était déjà d'une prodigieuse fécondité dont Dieu seul était le témoin.

On est toujours surpris du peu de bruit que fit la Vierge Marie durant tout le temps qu’elle passa sur terre. Pourquoi celle que la Tradition vante comme la plus grande des créatures n’a-t-elle laissé aucun écrit, aucun fait éclatant, hormis celui de seconder son Fils dans une position de retrait ? Sont-ce là tous les états de service dont peut se prévaloir Celle que l’Église nomme la Reine du Ciel ? N’y-a-t-il pas méprise à son sujet ? Les innombrables titres de gloire de la mère du Christ (“Mère de la divine grâce”, “Reine des patriarches, des prophètes”, “Secours des chrétiens”, etc.) ne devraient-ils pas s’appuyer sur des œuvres plus éclatantes, des exploits plus retentissants, dignes de figurer dans les annales de la grande Histoire ? Or, tout au contraire, la Vierge finit son existence de façon assez obscure, comme elle l’avait commencée au demeurant. Dès lors, le croyant est en droit de s’interroger : pour quelle raison la sainteté hors pair de la mère du Christ n’a-t-elle pas rayonné de façon plus nette et plus indubitable aux yeux de ses contemporains ?

Une démarche royale qui sanctifiait silencieusement la terre   

En fait, même durant les années qui précédèrent la naissance du Christ, la Vierge a fait davantage pour la gloire de Dieu que tous les saints de l’Ancienne Alliance et de ceux de l’Église. Comment ? C’est qu’en Elle, tout est acte efficace, tout est grâce — la grâce étant la communication de la vie divine aux hommes. La moindre de ses démarches était accomplie avec une telle grâce que Dieu en était glorifié. La Vierge ne fut jamais stérile. Chez elle, l’être était déjà un faire. La pureté de son âme et de son esprit rejaillissait sur le moindre de ses mouvements, si bien qu’en elle le règne de Dieu progressait sur terre plus rapidement que par toutes batailles gagnées par David

Le Roi des rois avait de qui tenir. C’est d’une reine véritable, certes obscure, méconnue et issue d’un village méprisé, qu’il tira les traits essentiels de sa personne. 

Certes, malgré sa discrétion, la Vierge surprenait déjà à Nazareth par sa démarche princière. Toutefois, les préjugés empêchèrent ses concitoyens de deviner sa grandeur. Pourtant, tout était si gracieux, si ordonné dans ses agissements que l’enfer reculait déjà au moindre battement de son cœur. La Vierge n’a pas eu besoin de bouger beaucoup pour sanctifier la terre ! Sa foulée était royale. Sa distinction naturelle et surnaturelle suffisait déjà à l’embellissement de l’humanité. Bien sûr, Jésus ajoutera à ce rayonnement et portera notre justification bien au-delà du niveau auquel l’avait fait accéder sa Mère. Mais le Roi des rois avait de qui tenir. C’est d’une reine véritable, certes obscure, méconnue et issue d’un village méprisé, qu’il tira les traits essentiels de sa personne. 

Marie mettait l’infini de la grâce dans le fini du quotidien 

La Vierge n’avait pas à accomplir des exploits pour devenir le joyau de la Création : sa simple démarche dans les rues de Nazareth suffisait à Dieu pour se souvenir de son Alliance avec l’humanité. La Vierge avait déjà l’élégance de l’Esprit. Le moindre de ses mouvements ravissait la Trinité. Toute son enfance et son adolescence disaient implicitement à Dieu : “Faites selon votre parole !” La Vierge n’a jamais fait que selon la Parole. Si bien que lorsque Celle-ci voulut s’incarner en elle, c’est sans effort que l’humble femme de Nazareth répondit à l’ange : “Faites selon votre parole” (Lc 1,38). Elle n’avait jamais fait que cela depuis le premier jour de son existence ! 

Après ces considérations, cessons de penser que la Vierge n’a rien fait de remarquable avant la venue de Jésus ! Simplement, elle a mis l’infini de la grâce dans les choses finies du quotidien. Voilà pourquoi elle est un modèle et une aide pour tous les obscurs de la terre qui se débattent avec les soucis du quotidien, loin des caméras et de YouTube. La Vierge n’est pas une “influenceuse”, même si son influence continue à être décisive pour le salut de nous tous ! Si, dans sa jeunesse, l’efficacité de ses actes dans l’ordre surnaturel ne dépendit pas de leur éclat apparent, c’est tout simplement parce que la grâce est d’un autre ordre et agit à un autre niveau que la gloire humaine et terrestre.  

Tags:
immaculée conceptionJésusnativiteVierge Marie
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement