Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 22 mai |
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Naître à Bethléem, 2000 ans après Jésus 

Hopital-Ste-Famille-Ordre-de-Malte.jpg

© Ordre de Malte France / Facebook

A l'Hôpital de la Sainte famille de Bethléem, les équipes médicales offrent des soins de pointe aux mères palestiniennes qui accouchent

Cécile Séveirac - publié le 19/12/22

À quelques pas de la grotte où est né le Christ, à Bethléem, l'Hôpital de la Sainte Famille de l'Ordre de Malte continue de prodiguer des soins d'excellence aux mères et aux enfants palestiniens. Alors que Noël approche dans ce lieu saint de l’histoire du christianisme, l'Hôpital se prépare à accueillir son… 100.000e bébé !

À Bethléem, ville de la nativité du Christ, l’Hôpital pédiatrique de la Sainte-Famille attend sa 100.000e naissance, alors que Noël approche à grands pas. Située à 800 mètres de la grotte de la Nativité, la maternité de la Sainte Famille est devenue une référence pour les femmes enceintes, qui y trouvent une offre de soins de pointe, accessible aux plus pauvres. Plusieurs enfants naissent chaque jour dans cet établissement catholique administré par l’Ordre de Malte France depuis 1990. En 2019, 68% des femmes du district de Bethléem accouchaient dans cette maternité. Pour les familles situées dans les villages autour de Bethléem, qui vivent parfois dans des conditions drastiques car privées d’eau et d’électricité, les médecins de l’Hôpital se déplacent grâce à leur clinique mobile et apportent ainsi directement les soins médicaux aux patients. 

Un accès aux soins inégal en Palestine

Bethléem est le chef-lieu d’un district de 225.020 habitants de Cisjordanie. Elle se situe à une dizaine de kilomètres de Jérusalem, et fait face à de multiples maux : explosion démographique, taux de chômage exponentiel, pauvreté extrême et forte insécurité. Cette instabilité est propre aux territoires occupés et à la bande de Gaza, et empêche de nombreuses femmes d’accoucher dans de bonnes conditions. Par conséquent, les décès infantiles sont nombreux, et la pandémie de Covid-19 n’a pas aidé la situation à s’améliorer, rapporte Michèle Burke Bowe, ambassadrice de l’Ordre de Malte en Palestine à Vatican News. Le nombre d’enfants prématurés a ainsi doublé en raison des conditions de vie particulièrement défavorables. Les médecins se font également de plus en plus rares. La maternité de la Sainte Famille est donc bien souvent l’unique moyen pour ces femmes d’accéder à des soins de grande qualité et d’accoucher en toute sérénité. Le premier objectif de l’hôpital est de fournir une assistance médicale et un suivi sans distinction d’origine, de religion, de culture ou de condition sociale. Ainsi, dans chaque salle, on trouve un crucifix, au-dessus du bloc opératoire, l’icône de la Sainte Famille, dans la cour, une statue de la Vierge… Et si 52% de l’équipe soignante est chrétienne, les patients sont quant à eux majoritairement musulmans. 

2.000 ans après la venue du Prince de la Paix, naître à Bethléem semble donc toujours aussi compliqué, mais renforce plus que jamais la mission de la maternité de la Sainte Famille. 

Tags:
BethléemIsraëlNoëlOrdre de Malte
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement