Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 19 juin |
Aleteia logo
Art & Voyages
separateurCreated with Sketch.

La Bible enluminée, écrin de la parole divine

Bible-enluminures.jpg

Ref:631

Philippe-Emmanuel Krautter - publié le 24/12/22 - mis à jour le 15/01/24

Depuis les temps bibliques les plus anciens, la Parole s’est trouvée recueillie sur des rouleaux de parchemin, papyrus, et autres supports. Le Moyen Âge n’a pas failli dans sa manière de sublimer la Bible en lui réservant un écrin exceptionnel grâces aux enluminures.

Le soin apporté à décorer à la main un manuscrit va se développer dès le début des temps médiévaux. Cet art qui sera associé à des reliures toutes plus somptueuses les unes que les autres rend gloire à Dieu, à la manière des bâtisseurs de cathédrales ou des plus grands sculpteurs. Cette façon de magnifier le texte de la Bible trouve son essor dès le XIIIe siècle avec de nombreuses commandes prestigieuses et un nouveau public élargi en dehors des cercles monastiques.

Les matières les plus précieuses seront requises pour ces objets non seulement de dévotion, mais également d’art.

L’écriture fait ainsi l’objet de tous les soins dans ces bibles et livres d’heures, ces textes seront en effet ornés de lettrines, images méditatives, motifs géométriques et autres insignes. Les matières les plus précieuses seront requises pour ces objets non seulement de dévotion, mais également d’art. L’or, le lapis-lazuli et nombre de raffinements “illumineront” ainsi le texte biblique. 

Bible-enluminures-Vierge-1.jpg

Créativité et transmission

Au-delà de la rigueur du texte soigneusement écrit à la main, le copiste était également amené à intégrer certains éléments extérieurs à la Parole afin de mieux la transmettre. Ces ajouts prenant le nom de marginalia insistaient sur tel ou tel passage de la Bible en insérant dans la marge un signe, un symbole telle une main afin d’attirer l’attention du lecteur. Dans ces “marges” des bibles et autres psautiers s’invitent également toute sorte de bizarreries selon l’inspiration de l’enlumineur dont certaines sont explicites telles des perles de rosaire, d’autres plus ésotériques lorsqu’elles prennent la forme de motifs géométriques abstraits comme dans les Évangiles de Lindisfarne  au VIIIe siècle dans l’actuel nord de l’Angleterre. 

La Bible glosée

L’évolution ira vers toujours plus d’enseignement de la Parole et les bibles gothiques enluminées offriront non seulement  le texte joliment orné de l’Ancien et du Nouveau Testament, mais également de volumineux commentaires ; cet ajout qui les accompagnera sous ce que l’on nommera les “gloses” sera précieux aux clercs comme aux laïcs, sans oublier les érudits et maîtres d’école.

Élargissant alors une pratique initiée par Anselme de Laon au XIe siècle, le texte biblique enluminé sera encadré par deux étroites colonnes destinées à recueillir les multiples explications ou interprétations des glossateurs, commentaires qui pourront par la suite être complétés grâce à la place volontairement laissée dans ces marges. Ces gloses pouvaient atteindre des dimensions impressionnantes allant jusqu’à une vingtaine de volume ou codex, précurseurs bien avant l’heure de nos liens hypertextes… 

Découvrez aussi en images les livres d’Heures du duc d’Aumale

Tags:
BibleenluminureMoyen Âge
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement