Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 03 juin |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Démographie : baisse vertigineuse du nombre de naissances en France en 2022

Demographie-maternite-naissance.jpg

Shutterstock

Cécile Séveirac - publié le 17/01/23

L’Insee a dévoilé ce 17 janvier 2023 le bilan démographique de la France pour l’année 2022. Celle-ci est marquée par une baisse "historique" de la natalité.

Beaucoup moins de bébés, plus de décès, et paradoxalement, une hausse de la population française : c’est le constat posé par le bilan démographique 2022 de l’Insee. Au 1er janvier 2023, la France compte 68 millions d’habitants. La population a augmenté de 0,3 % en 2022. Pourtant, alors qu’une hausse de la fécondité avait été observée en 2021, l’année 2022 est caractérisée par un solde naturel très bas. Selon l’Insee, c’est en fait le solde migratoire qui contribue à près de 75% à l’augmentation de la population, estimée à +161.000 personnes. 

Un taux de natalité « historiquement bas »

En 2022, la France a vu naître 723.000 bébés, soit 19.000 de moins que l’année précédente. L’année 2021 avait en effet mis fin à six années consécutives de baisse des naissances. L’espoir de voir cet élan se poursuivre est cependant anéanti par un taux de natalité « historiquement bas », qui est même « le plus faible depuis 1946 », selon l’Insee. Le nombre d’enfant par femme est ainsi de 1.80, contre 1.84 en 2021. L’âge moyen de la maternité ne cesse d’augmenter. Les femmes ont en moyenne eu leur premier enfant à 31 ans en 2022, alors qu’elles l’avaient à l’âge de 29 ans vingt ans plus tôt.

Le nombre de décès en hausse

Parallèlement à la chute drastique de la natalité, le nombre de décès, lui, ne fait qu’augmenter. Ainsi, 667.000 personnes sont décédées en France en 2022, soit 5.000 décès supplémentaires par rapport à l’année précédente. Selon l’Insee, ce chiffre trouve plusieurs causes explicatives : outre les épidémies de grippe et de Covid-19, la canicule qui a frappé la France à trois reprises cet été a fortement contribué à faire monter les statistiques. D’autre part, les générations du « baby-boom » sont désormais arrivées à un âge particulièrement avancé, entraînant de nombreux décès. 

Une espérance de vie en stagnation 

En 2022, l’espérance de vie à la naissance est de 85,2 ans pour les femmes et de 79,3 ans pour les hommes. Des chiffres qui connaissent peu d’évolution en comparaison avec l’année précédente. L’espérance de vie avait connu une diminution en 2019 avec l’arrivée du Covid. 

Hausse conséquente des mariages

244.000 mariages ont été célébrés en 2022, dont 237.000 mariages entre personnes de sexes différents et 7.000 entre personnes homosexuelles. Cette hausse notable est principalement due à la levée totale des restrictions sanitaires, qui avaient empêché un grand nombre de mariages d’avoir lieu en 2020 (- 31% par rapport à 2019) et 2021. L’âge moyen des personnes mariées de sexe différent continue d’augmenter d’année en année : en 2022, il atteint 37,2 ans pour les femmes (+ 0,4 an) et 39,6 ans pour les hommes (+ 0,3 an).

L’Insee constate en parallèle un recul de 8% du nombre de Pacs conclus en 2022, alors que l’année 2021 avait été caractérisée par une hausse sans précédent de ce type de contrats.

Tags:
demographieMariageMortnaissance
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement