Aleteia logoAleteia logoAleteia
Samedi 23 septembre |
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Il Grigio, l’ange gardien terrestre de Don Bosco

DON BOSCO DOG

Domain public

Aliénor Goudet - publié le 30/01/23

Au milieux du XIXe siècle, Don Bosco (1815-1888) œuvre pour l’éducation spirituelle des garçons pauvres. Mais à cette époque l’Italie traverse une ère anticléricale et on cherche à faire disparaître ce prêtre et ses idéaux qui dérangent. Mais à chaque tentative d’assassinat, un mystérieux protecteur vient à son secours sous la forme d’un chien errant.

Turin, 1853. Hormis les bruits des pas de Jean Bosco, seul le bruit du vent hante les ruelles de la ville. Le soleil est couché depuis plusieurs heures et ce quartier de la ville n’est pas le plus rassurant. Maintenant que le dernier élève a été ramené chez lui, Jean se hâte. 

Aux sons des feuilles qui craquent et des rats qui grouillent, son imagination s’emballe. Il presse le pas, ne voulant pas faire de mauvaises rencontres. Cette peur n’est pas infondée. Certains habitants aux élans anticléricaux n’apprécient pas ses activités. 

Un drôle d’animal

C’est alors que Jean se fige. À quelques pas de lui se trouve un chien gris qui fixe le prêtre sans cligner. Un frisson parcourt Jean. Courir ne servirait à rien d’autre que de provoquer l’animal. La taille impressionnante de la bête lui fait se demander s’il ne s’agit pas plutôt d’un loup. 

Mais l’animal s’approche lentement, secouant amicalement la queue. Il se laisse caresser et lèche la main de Jean. Rassuré, ce dernier reprend son chemin et à sa surprise, l’animal marche à ses côtés comme s’il connaissait la destination. De retour à l’Oratoire, Jean se retourne pour offrir une dernière caresse à son compagnon mais celui-ci a disparu.

À partir de ce moment, lorsque Jean rentre tard le soir, le chien apparaît pour l’accompagner. Si bien que le prêtre le surnomme il Grigio (le gris). Mais le chien disparaît toujours avant que Jean ne puisse lui proposer une récompense. Drôle de comportement pour un chien errant. 

Le lendemain, Jean questionne les gens du quartier. Personne ne semble connaître le gros chien gris.

Un protecteur dévoué

Un soir d’automne, Jean rentre seul à nouveau. Puis deux scélérats surgissent d’une ruelle voisine. Le premier lui jette un manteau par-dessus la tête, tandis que l’autre brandit une lame. Alors que Jean s’attend à recevoir un coup fatal, un aboiement furieux retentit. 

Le temps de se débarrasser du manteau, l’un des gaillards s’est déjà enfui. Le deuxième est à terre, tenu en respect par les crocs de Grigio serrés autour de sa gorge. Le lascar supplie le prêtre de rappeler son chien. 

— Tout doux, le gris, appelle Jean. Laisse-le. 

Le chien obéit immédiatement et l’homme s’enfuit à toute jambe. Et comme à son habitude, Grigio accompagne Jean chez lui avant de disparaître sans demander son reste. 

Grigio vient au secours de Jean Bosco plusieurs fois, déjouant plusieurs tentatives d’assassinat et d’agression. Parfois, il empêche même le prêtre de sortir de chez lui comme s’il sait que le danger rôde. Il se montre aussi lorsque Jean est perdu pour le guider. 

— Dire que c’était un ange ferait rire, dira Don Bosco à son sujet. Mais on ne peut pas dire non plus que c’était un chien ordinaire. 

Le chien gris apparaît de 1853 à 1883 lorsque Jean à besoin d’être tiré d’un mauvais pas. Certains émettent l’hypothèse que c’est un chien errant qui s’est attaché à Don Bosco. Pour d’autres, c’est un être extraordinaire envoyé par Dieu pour le protéger. 

Quoi qu’il en soit, Grigio est resté le gardien fidèle de Don Bosco le temps de sa mission sur terre.

Tags:
Ange gardienanimauxDon BoscoSaint
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement