Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 24 avril |
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Atteint d’une tumeur au cerveau, le père Hollowell guéri par Notre-Dame de Lourdes?

FATHER-Hollowell-CAPTURE-yOUTUBE-1.jpg

Capture Youtube

Cécile Séveirac - publié le 01/02/23

Après avoir développé une tumeur au cerveau en 2018, le père John Hollowell, prêtre américain d’une quarantaine d’années, a annoncé sa guérison, le 30 janvier 2023. Il l’attribue à son passage au sanctuaire de Lourdes.

Le père John Hollowell, prêtre de l’archidiocèse d’Indianapolis (Midwest des États-Unis) s’était fait connaître après avoir annoncé sa tumeur au cerveau, en 2020. Âgé d’une quarantaine d’années, il avait expliqué vouloir offrir cette maladie en réparation des abus sexuels commis sur une dizaine de personnes, pour lesquelles il s’était engagé à prier au cours de son traitement. Plus marquant encore, le jeune prêtre avait demandé à Dieu de le laisser porter n’importe quel fardeau pour s’unir aux souffrances endurées par les victimes d’abus sexuels. C’était en 2018, année durant bon nombre de scandales avaient éclaté, mettant en cause des membres du clergé dans des agressions sexuelles.

Deux ans plus tard, le 11 février 2020, fête de Notre-Dame de Lourdes, le père John reçoit son diagnostic. Il entame son chemin de croix avec patience et dans la paix. Les IRM se succèdent, la chimiothérapie suit son lent cours. “En 2018, j’ai demandé, si c’était la volonté de Dieu, qu’on me donne une petite part de la Croix à porter pour les victimes d’abus sacerdotaux. Je l’accepte volontiers.”

Le 30 janvier 2023, le père Hollowell a annoncé dans une courte vidéo que sa tumeur était tout simplement guérie, après un passage à Lourdes en juin 2022. Quelques mois avant sa venue en France, sa tumeur s’était étendue, même si les médecins ne se montraient pas défaitistes quant aux chances de guérison.  

Notre-Dame de Lourdes

À ce jour, il est impossible de déterminer si cette guérison est véritablement miraculeuse. Seule l’Église catholique est habilitée à reconnaître la véracité d’un miracle. Elle doit, pour ce faire, mener une enquête en ce sens, et s’appuyer sur une preuve écrite de la guérison du malade. Après quoi, les médecins du Bureau des Constatations médicales se réunissent afin d’établir si la guérison cumule les critères suivants : elle doit être imprévue, instantanée, complète, durable et inexpliquée. Énormément de cas de guérison potentielle ont été soumis à cet organe, mais peu ont été reconnus comme des miracles. Ainsi, depuis 1883, date de création du Bureau des constatations médicales, seulement 70 ont été reconnus sur les 8.000 cas étudiés. La dernière personne officiellement considérée comme miraculée de Lourdes est soeur Bernadette Moriou, en 2018.

Tags:
États-UnisLourdesMiracle
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Pave-Aleteia-Ictus-V2.png
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement