Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 14 juin |
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Pourquoi la dernière phrase avant la communion est-elle si importante ? 

FR338251Ab

Fred de Noyelle / GODONG

Peter Cameron - publié le 18/02/23

Lors de l’élévation avant la communion, le prêtre dit une phrase qui invite les fidèles à l’émerveillement. Explications.

Durant la messe, avant de recevoir la communion, le prêtre dit devant l’assemblée, en tenant l’hostie élevée entre les mains : “Voici l’Agneau de Dieu. Voici celui qui enlève les péchés du monde.”

Ces sont les paroles que saint Jean le Baptiste avait prononcées, pour que les gens qui l’écoutaient reconnaissent Jésus comme Fils de Dieu (Jn 1,29). Il est intéressant de noter que Jean ne dit pas “écoutez l’Agneau de Dieu”. Il dit “voici”, c’est-à-dire qu’il invite à regarder, à faire attention, à voir. L’abbé cistercien Gilbert de Holyland au XIIe siècle le comprend bien : “la raison humaine désire quelque chose de plus que de croire. Elle demande à voir”. 

Un “voici” qui invite à la contemplation

Saint Grégoire le Grand disait que “lorsque l’amant voit l’objet de son amour, il s’enflamme encore plus pour lui”. Les hommes ont justement besoin de voir, et ce “voici” invite à la contemplation. Le “voici” invite aussi à prêter attention. Être attentif signifie regarder pour voir ce qui est là, devant vos yeux. Toutefois, l’attention est aussi la capacité à regarder au-delà de ce que l’homme voit et connaît pour aller à la rencontre de quelque chose de plus.

En disant “voici”, le prêtre nous encourager à la contemplation, à l’émerveillement et à l’entrée dans un mystère plus grand, en laissant derrière soi toute distraction ou préoccupation. Il invite à contempler Dieu, pour devenir à son image et à sa ressemblance. Saint Irénée de Lyon disait “de même que ceux qui voient la lumière sont dans la lumière et participent à sa splendeur, de même ceux qui voient Dieu sont en Dieu et participent à sa gloire, splendeur vivifiante, et donc ceux qui voient Dieu auront part à la Vie”. Jésus désire donner sa vie à l’homme, particulièrement dans l’Eucharistie. 

L’offrande la plus parfaite

Pourquoi regarder un agneau, et non un lion, ou un aigle, ou quelque autre créature redoutable ? Le théologien américain Scott Hahn en souligne l’ironie :

“Le titre “agneau” semble presque comique dans son caractère inapproprié. Les agneaux ne figurent généralement pas en bonne place sur les listes des animaux les plus admirés. Ils ne sont pas particulièrement forts, intelligents, rapides ou beaux. D’autres animaux sembleraient plus dignes. Pourtant, c’est l’Agneau qui dirige une armée de centaines de milliers d’hommes et d’anges, semant la peur dans le cœur des méchants (Ap 6,15-16). Cette dernière image, de l’Agneau féroce et effrayant, est presque trop incongrue pour être imaginée avec un visage impassible.”

Le chartreux Ludolphe de Saxe du XIVe siècle approfondit l’image de l’agneau :

“En disant Voici l’Agneau de Dieu, Jean le Baptiste veut dire que Jésus a été envoyé par Dieu pour être l’offrande la plus parfaite. Le Christ est particulièrement identifié à l’agneau plutôt qu’à toute autre bête car l’agneau pascal préfigure plus expressément le Christ innocent qui s’offre en sacrifice. L’agneau a été conduit à l’abattoir mais n’a pas ouvert la bouche.” 

Il est crucial de regarder et contempler constamment, dans la foi, l’adoration et l’action de grâces, l’Agneau qui donne sa vie par amour pour chaque homme. 

Le moine bénédictin allemand du IXe siècle Haymo de Halberstadt ajoute : “Voici l’Innocent parmi les pécheurs, le Juste parmi les impies. Aucun péché ne pouvait être trouvé en Lui, et c’est pourquoi Il peut ôter les péchés du monde.” 

Le chartreux Ludolphe de Saxe nous montre une manière parfaite de contempler Jésus :

“Ô Agneau de Dieu, puisses-tu me reconnaître, pauvre pécheur, parmi les brebis que tu placeras à ta droite ! Mais d’abord pardonne mes péchés et mes offenses, afin que tu me reconnaisses davantage !”

Tags:
CommunionMesse
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-ecrire-sans-vous-POP.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement