Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 18 juin |
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Jésus, agrégateur d’émotions

JESUS

ZWIEBACKESSER | SHUTTERSTOCK

Camille Mino di Ca - publié le 07/04/23

Tristesse, peur, joie, anxiété, colère, exaltation, frustration, jalousie : des émotions et sentiments que nous connaissons tous, à divers degrés. Pour beaucoup d’entre nous, elles sont difficiles à "gérer" et nous envahissent. Pourtant, elles veulent toujours dire quelque chose de nous-même, et les rejeter, ou les combattre, revient à se combattre soi-même. En les confiant à Jésus, nous pouvons les traverser plus facilement et les rendre fécondes.

En ce Triduum pascal, il est bon de se rappeler que Jésus lui-même, en tant que personne humaine, a traversé bien des émotions, et particulièrement dans Sa passion. “Mon âme est triste à mourir”, dit-il au jardin des oliviers (Mt 26, 38). Il ressent “frayeur et angoisse” (Mt 26, 37). Que fait-il alors? Il se tourne vers Son père : “Éloigne de moi cette coupe.” Voici donc un magnifique exemple à imiter. Tournons-nous nous aussi vers Lui pour Lui confier. Oui, mais comment procéder?

La première étape est de s’arrêter : que se passe-t-il en moi ? Qu’est-ce que je ressens ? La seconde étape sera de nommer ses émotions. Il s’agit de prendre conscience, puis nommer ce qui se passe. Les bestiaires du Moyen Âge et les extérieurs de nos églises ne fourmillent-ils pas d’animaux, symboles des péchés et des émotions qui nous animent ? On parle parfois de nos animaux intérieurs qui nous dévorent si on ne les nomme pas. D’ailleurs, la Genèse évoque Adam auquel Dieu demande de nommer les animaux (Gn 2, 19-20). Dans une autre partie (Gn 1, 28), il place l’homme comme dominateur de tous les animaux. Car Adam, en les nommant, prend alors pouvoir sur eux.

Les émotions, ce qu’il y a de plus intime

Ensuite, n’oublions pas que Jésus a soif ! Sur la croix mais aussi avec la samaritaine. Jésus a soif de nous ! Dieu vient à nous et cherche notre collaboration afin de creuser, dans le respect de nos limites, notre intimité avec Lui. Qu’y a-t-il de plus intime que nos émotions ? N’est-ce pas le plus merveilleux des cadeaux que nous pouvons lui faire que de les Lui confier ?

Dans les évangiles, et même dans les psaumes, Dieu nous réconforte sans cesse, nous encourage, nous soutient. Mais comment peut-il le faire si nous Lui cachons nos émotions ? N’est-ce pas aussi un acte de foi que les Lui confier ? Il ne nous donne pas un “manuel de gestion des émotions”, mais nous invite simplement à Lui déposer, afin que, tendrement et patiemment, il puisse nous transformer. Les émotions sont comme une matière brute d’homme qu’Il peut alors utiliser comme une glaise en vue de notre transformation en Lui. Sa force et Sa patience nous soutiennent dans le trouble qu’elles peuvent nous causer et nous transforment peu à peu, si tant est que l’on se laisse modeler par Lui. Nous apprenons à les nommer et en repérer les prémices, et c’est ainsi que nous parvenons à la maîtrise de nous-même. Rappelons-nous : Dieu fait toutes choses nouvelles, Dieu guérit !

Si vous souhaitez aller plus loin dans le travail de vos émotions avec Jésus, et vous émerveiller avec Lui, Hozana et Meditatio vous proposent un parcours intérieur à l’écoute de vos émotions, à travers un parcours de huit méditations guidées par le coach chrétien Jean-Christophe Arlet

En partenariat avec Hozana

Hozana.jpg

Tags:
Jésusjoietriduum pascaltristesse
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnairePOP-1.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement