Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 25 juin |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Quatre ans après l’incendie, où en est le chantier de Notre-Dame de Paris ?

NOTRE-DAME-PARIS

JOEL SAGET / AFP

Marie-Laure Castelnau - publié le 14/04/23

Ce samedi 15 avril marque l’anniversaire de l’incendie de Notre-Dame de Paris. Quatre ans après, où en est le chantier de restauration ?

Quatre ans déjà. Quatre ans que les flammes ont ravagé Notre-Dame de Paris, mais aussi quatre ans que des centaines d’hommes et de femmes travaillent à sa reconstruction. Aujourd’hui, près de 1.000 personnes, compagnons, artisans d’art et encadrants, sont mobilisés partout en France sur cette historique restauration à l’identique de ce chef-d’œuvre de l’art gothique.  À moins de deux ans de la réouverture de Notre-Dame, prévue en décembre 2024, où en est le chantier ? « Après deux années consacrées à la sécurisation de l’édifice, aux études de projets puis à la préparation et à l’attribution des appels d’offre, les travaux de restauration battent leur plein », », assure à Aleteia le général Jean-Louis Georgelin, représentant spécial du président de la République, président de l’établissement public Rebâtir Notre-Dame de Paris.

Trois grands types de travaux sont en cours. Dans la cathédrale, le nettoyage et la restauration des décors peints, au total 42.000 m2, est bien avancé. Les échafaudages ont été démontés et laissent désormais apparaître toute la beauté et la richesse des volumes intérieurs restaurés. Il reste encore à finir la clôture du chœur, chef d’œuvre sculpté du XIVe siècle. Bientôt sa pierre retrouvera sa blondeur et les peintures des chapelles leur éclat d’origine. 

Le montage de la flèche attendu

Au même moment, le grand orgue, dont la dépose s’était achevée en novembre 2020, nettoyé et restauré en atelier, est en train d’être remonté. Les 8.000 tuyaux de cet instrument, le plus grand de France, seront ensuite remontés un à un. Les vitraux des 39 baies hautes de la nef, du chœur et du transept, ainsi que les vitraux de la sacristie, n’ont pas été détruits par l’incendie mais ont été sévèrement encrassés par les fumées. Ils ont été déposés en raison des contraintes du chantier, pour être nettoyés et restaurés dans neuf ateliers de maîtres-verriers en France. Ceux des baies hautes de la nef et du chœur l’ont été entre avril et mai 2019 tandis que ceux des baies hautes du transept et ceux de la sacristie l’ont été entre avril et juillet 2022. Ils retrouveront bientôt leur place. 

La restauration des maçonneries et des voûtes effondrées a elle aussi bien avancé. Les maçons-tailleurs de pierre ont refermé en décembre 2022 la première voûte effondrée dans le transept nord et ont fini de remonter les arcs diagonaux et de l’oculus de la voûte de la croisée du transept. Il ne reste plus que celles de la nef et du chœur toujours en cours de reconstruction. Elle sera achevée d’ici la fin de l’année.

Enfin, les travaux de restitution de la flèche de Viollet-le-Duc et des charpentes disparues sont en cours, à la fois sur l’île de la Cité et en atelier. Le tabouret de la flèche, socle de 15 mètres de longueur par 13 mètres de largeur sur 6 mètres de hauteur, a été acheminé fin mars. Son montage sera terminé le 15 avril. À cette date symbolique, le public pourra commencer à voir s’élever dans le ciel de Paris l’échafaudage qui entourera la flèche au fur et à mesure de sa construction, jusqu’à la fin de l’année 2023. À terme, cet échafaudage d’un poids de 600 tonnes culminera à 100 mètres, la flèche s’arrêtant quant à elle à 96 mètres, ancré à 30 mètres du sol.

NOTRE DAME DE PARIS FLECHE
Montage à blanc du tabouret de la flèche de Notre-Dame.

« La flèche est le vrai symbole de la reconstruction de la cathédrale », indique encore le général Jean-Louis Georgelin. « Aujourd’hui, pour le quatrième anniversaire de l’incendie, nous aurons achevé la première étape de son remontage. Pour tous, ce sera une grande joie. C’est un signe tangible que l’on se rapproche vraiment de la réouverture de Notre-Dame, en décembre 2024. Les Français, les pèlerins et les visiteurs du monde entier retrouveront alors la cathédrale qu’ils aiment, entièrement restaurée, dans le respect de la blondeur de sa pierre et magnifiée par la splendeur retrouvée de ses décors peints ! » 

Le chantier de restauration de Notre-Dame quatre ans après l’incendie :

Tags:
incendieNotre-Dame de ParisPatrimoine
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnairePOP-1.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement