Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 25 juin |
Aleteia logo
Culture
separateurCreated with Sketch.

Maria Valtorta, le linceul de Turin… la science face à l’inexplicable

MARIA VALTORTA

Tprod

La rédaction d'Aleteia - publié le 04/05/23

Dans "Miracles", documentaire en salles depuis le 10 avril, le réalisateur Pierre Barnérias mène une enquête fouillée sur trois énigmes qui restent scientifiquement inexpliquées : le linceul de Turin, l’image de Notre-Dame de Guadalupe et les écrits de Marie Valtorta. Saisissant.

C’est un film qui ne manquera pas de passionner les connaisseurs comme les néophytes. Dans son dernier documentaire intitulé Miracles, en salles depuis le 10 avril, le réalisateur Pierre Barnérias plonge les spectateurs dans une enquête saisissantes autour de trois énigmes qui demeurent scientifiquement inexpliquées : le fameux linceul de Turin, l’image de Notre-Dame de Guadalupe et les écrits de Maria Valtorta. Avec finesse et sensibilité, il vient enrichir le dialogue entre foi et raison en soumettant ces trois phénomènes mystérieux au regard des chercheurs et scientifiques dont l’historien Jean-Christian Petitfils, le photographe du Shroud of Turin Research Project (STURP) Barrie Schwortz, et du spécialiste François-Michel Debroise.

De quels miracles parle-t-on précisément ici. Il y a d’abord le linceul de Turin. Conservé à Turin, le Saint-Suaire est l’une des plus importantes reliques du Christ. Mentionné pour la première fois en 1357, il a longtemps été exposé en France, avant d’être transporté à Turin, où il est conservé depuis 1578. Au cours de son histoire, il a notamment échappé à deux incendies et continue de mobiliser les plus grands experts historiques et scientifiques.

Vient ensuite l’image de Notre-Dame de Guadalupe. En 1531, la Vierge Marie apparaît à Juan Diego, un amérindien mexicain de basse caste. Devant l’incrédulité de l’évêque, elle dit à Juan Diego de lui porter des roses. Il s’exécute, mais lorsqu’il ouvre sa tunique, les fleurs ont disparu et laissé place à une image de la Vierge. Celle-ci, conservée intacte, défit la compréhension des scientifiques.

Le dernier miracle évoqué dans le documentaire de Pierre Barnérias est celui des écrits de Maria Valtorta (1897-1961). Cette tertiaire de l’Ordre des Servites de Marie mène une vie de prière retirée du monde dans sa petite ville de Toscane lorsqu’elle reçoit des visions de la vie de Jésus. Immergée dans les scènes, elle retranscrit fidèlement tout ce qu’elle voit et entend sur près de 9.000 pages. Aujourd’hui encore, ces textes ne cessent de convertir des lecteurs à travers le monde tant ils sont précis et concordants : Des chercheurs ont étudié l’ensemble du parcours de Jésus et de ses disciples rapporté dans l’œuvre de Maria Valtorta. Celui-ci comprend quelque 500 étapes s’étendant sur des milliers de kilomètres. L’analyse révèle que tout concorde : itinéraires, distances journalières, heures du coucher et du lever du soleil, phases lunaires, adaptation des déplacements en fonction des shabbats, des fêtes, de la météo…

Ces trois énigmes sont autant de miracles ou, à tout le moins des évènements inexpliqués, qui défient la science et la raison. Le documentaire de Pierre Barnérias qui n’a pas ménagé ses efforts pour solliciter les meilleurs spécialistes apporte des éléments de réponses. Si certains trouveront que les arguments sont parfois de valeurs inégales, Miracles est un bon documentaire qui prend une place de choix dans l’état de ces trois questions.

Tags:
CinémaGuadalupeLinceul de TurinMiracle
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnairePOP-1.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement