Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 18 juin |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

L’Ordre de Malte, 1.000 ans au service des plus fragiles

Maraude, ordre de malte, pauvreté, SDF

Ordre de Malte

Des bénévoles lors d'une maraude sociale avec l'Ordre de Malte France.

Kevin Tanguy - publié le 13/10/23

L’Ordre de Malte célèbre ce samedi 14 octobre ses presque 1.000 ans d’existence au service des plus pauvres et des plus fragiles. Elle s’appuie sur un important réseau international et 95.000 bénévoles, dont 12.700 Français.

Un millénaire pour les plus démunis. Samedi 14 octobre l’Ordre de Malte célèbre sa journée mondiale après presque 1.000 ans au service des plus fragiles. Depuis 1048, l’ordre religieux laïc de l’Église catholique fascine par sa dimension internationale qui poursuit un seul et unique but : venir en aide aux plus démunis. Ses moyens d’actions sont multiples. L’Ordre de Malte entretient des relations avec plus de 110 pays, avec l’Union européenne, et occupe un siège d’observateur permanent à l’Organisation des Nations unies. Au-delà des liens diplomatiques, l’Ordre de Malte dispose de 95.000 bénévoles, 52.000 employés, 1.500 hôpitaux, cliniques, et établissements médico-sociaux, 149 missions et représentations diplomatiques, ainsi que 48 associations nationales. 

Ordre de Malte
Des bénévoles de l’Ordre de Malte à Ouagadougou.

Les bénévoles, des piliers de l’association

L’Ordre de Malte France intervient sur le territoire national mais aussi dans 26 pays avec un budget de plus de 90 millions d’euros. L’organisation ne serait rien sans ses 12.700 bénévoles qui d’année en année s’efforcent de tendre la main aux populations les plus fragiles. “Mon rôle est de recruter et de coordonner les équipes qui sont en charge des quêtes ou éventuellement des formations dans les écoles pour présenter l’association”, explique Jean de Beaucorps, correspondant du secteur centre des Hauts-de-Seine (92). Le sexagénaire donne de son temps à l’organisme depuis cinq ans après que des amis lui aient demandé de rejoindre l’Ordre de Malte. Cette dévotion se retrouve également chez Aubin Curtoud, délégué départemental de Savoie. Chaque semaine, il organise des maraudes avec une quinzaine de bénévoles et emmène tous les ans des malades au pèlerinage international de Lourdes

maraude médicale, ordre de malte
Un bénévole secouriste de l’Ordre de Malte.

Poursuivre un héritage 

Quand on entre dans l’association, on se doit de poursuivre un héritage laissé par nos aïeux. À l’origine, le bienheureux Gérard fonde et devient le premier maître de l’Ordre pour aider les pèlerins qui se rendent à Jérusalem. Son idée est simple. Créer un hôpital, sous la protection de saint Jean Baptiste, dont la mission est d’accueillir tous les pèlerins. C’est cette transmission d’un même objectif qui a séduit de nombreux bénévoles. “C’est une association intemporelle”, assure Jean de Beaucorps. “On retrouve une cohérence tout au long de son histoire avec des objectifs qui ont très peu bougé : se dévouer au service des pauvres et des malades”, explique-t-il. Le savoyard Aubin Curtoud ajoute : “l’Ordre de Malte a été, est, et sera toujours présent pour venir en aide à ceux qui en ont besoin.” Cette transmission historique se résume parfaitement par les statuts des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem qui ordonnent : “Quand un malade viendra, qu’il soit porté au lit, et là, comme il était le Seigneur reçu, donnez ce que la maison peut fournir de mieux”. 

Tags:
Ordre de Malte
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnairePOP-1.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement