Aleteia logoAleteia logoAleteia
Lundi 20 mai |
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Combien de temps faut-il prier après la communion ?

COMMUNION-EUCHARISTIE

Ric Perezmont / www.cathopic.com

Philip Kosloski - publié le 20/10/23

Après avoir communié, il arrive souvent que nous partions rapidement une fois le chant d'envoi terminé. Pourtant, il est recommandé de garder une attitude de prière et de recueillement une fois la sainte hostie reçue. Mais combien de temps doit-on alors prier ?

Le carême touche à sa fin.
N’oubliez pas Aleteia dans votre offrande de Carême,
pour que puisse rayonner l’espérance chrétienne !
Soutenez Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

Bien souvent, lorsque l’on a reçu la sainte Hostie à la messe, on prie à sa place jusqu’à ce que le prêtre ouvre à nouveau la prière commune avec cette formule : “Prions encore le Seigneur”. Et bien souvent, elle sonne la fin de notre temps de recueillement seul à seul avec le Seigneur : suivent les annonces, la bénédiction, le chant d’envoi, et l’on file discuter sur le parvis de l’église ou déguster le repas dominical en famille.

Pourtant, nombreux sont les saints qui nous ont précédés sur la Terre et qui enseignent de rester le plus possible dans une attitude de prière après avoir reçu la sainte communion. L’Église elle-même exhorte à demeurer en prière de sorte à ne pas négliger la grandeur de ce don qui nous est fait. Ainsi, la Congrégation pour le culte divin écrivait-elle dans un document intitulé Inaestimabile donum :

“Il est recommandé aux fidèles de ne pas omettre de faire une véritable action de grâce après la communion. Ils peuvent le faire pendant la célébration avec une période de silence, avec un hymne, un psaume ou un autre chant de louange, ou aussi après la célébration, si possible en restant sur place pour prier pendant un moment approprié.”

Combien de temps ?

Alors, combien de temps rester en prière ? Il n’y a pas vraiment de “durée” obligatoire, car la prière, si elle relève d’une forme de discipline spirituelle, dépend de chacun. En réalité, la prière devrait ne jamais s’arrêter et devenir ainsi comme une sorte de second souffle.

Saint Josémaria Escriva conseillait cependant la chose suivante : “Si notre action de grâce était proportionnelle à la différence entre le don de l’Eucharistie et nos mérites, ne r toute transformerions pas alors notre journée en une action de grâce continue ? Ne quittez pas l’église immédiatement après avoir reçu la Sainte Communion. Vous n’avez sûrement rien de si important qui ne puisse souffrir d’attendre afin de donner à Notre Seigneur dix minutes pour le remercier.” Pour saint Pierre-Julien Eymard, prêtre catholique français fondateur de la congrégation du Saint-Sacrement et grand amoureux de la présence réelle, c’est même une demi-heure qu’il serait louable de consacrer à Jésus-Hostie. “Consacrez une demi-heure, si possible, à cette action de grâce ou, au minimum, 15 minutes, car il n’y a pas de moment plus saint, plus salutaire pour vous que celui où vous possédez Jésus dans votre corps et dans votre âme.”

Découvrez aussi ces grands saints adorateurs de l’Eucharistie :

Tags:
CommunionhostiePrière
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement