Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 18 juin |
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Ce que les enfants ont à nous apprendre, selon le Pape

children

Monkey Business Images I Shutterstock

Mathilde de Robien - publié le 05/11/23

En accueillant le 6 novembre 2023 quelque 6.000 enfants de 7 à 12 ans, le Pape nous invite à "revenir à des sentiments aussi purs que ceux des enfants".

La salle Paul VI sera sans doute légèrement plus bruyante que d’habitude. En effet, le Pape s’apprête à recevoir, lundi 6 novembre, 6.000 enfants âgés de 7 à 12 provenant de 56 pays différents. Une immense salle de classe ! Mais, contre toute attente, le maître ne sera pas uniquement le pape François. Si un temps de catéchèse est bien prévu, le Pape a indiqué avant tout vouloir apprendre des enfants. “Chers enfants, je vous attends tous pour apprendre de vous aussi”, a-t-il lancé à la fin de l’Angélus du dimanche 1er octobre. 

L’initiative, vouée à promouvoir la paix et l’écologie, est organisée par le dicastère pour la Culture et l’éducation sur le thème “Apprenons des garçons et des filles”. Elle donnera lieu à un livre : L’encyclique des enfants. Rééduquer le monde des adultes, préfacé par le pape François. Cette rencontre, a ajouté le pontife, sera un marchepied pour “retrouver des sentiments purs comme les enfants” et pour apprendre “la limpidité des relations, l’accueil spontané de celui qui est étranger, et le respect pour toute la création”. Une invitation pontificale à retrouver l’esprit d’enfance.

Un sujet sur lequel Bernanos a consacré des lignes magnifiques. Selon lui, la sainteté consiste à se réapproprier, au terme d’un long cheminement intérieur, cette disposition de l’âme avec laquelle nous sommes nés et que nous avons perdue en grandissant, caractérisée par l’innocence, la simplicité, la joie, l’abandon, et l’émerveillement. C’est ce qu’il appelle “l’esprit d’enfance”.

“Cette simplicité de l’âme, nous consacrons notre vie à l’acquérir, ou à la retrouver si nous l’avons connue, car c’est un don de l’enfance qui le plus souvent ne survit pas à l’enfance… Une fois sorti de l’enfance, il faut très longtemps souffrir pour y rentrer”, fait-il dire à la Prieure du Dialogue des carmélites, considéré comme son testament spirituel. Défi de toute une vie, qu’il exprime magnifiquement dans Les grands cimetières sous la lune : “Qu’importe ma vie ! Je veux seulement qu’elle reste jusqu’au bout fidèle à l’enfant que je fus”.

1
La limpidité des relations

Maternidad. Madre e hijo

Premier élément que les adultes ont à envier aux enfants selon le Pape, la limpidité des relations. En effet, dans le monde de l’enfance, il n’y a pas, ou peu, de faux-semblants, d’hypocrisie, de rancune ou de calculs dans les relations humaines. La transparence de leurs émotions, la spontanéité de leurs échanges, la sincérité de leurs paroles, parfois désarmantes, sont autant de modèles dont peut s’inspirer le monde des adultes.

2
L’accueil spontané de l’étranger

children

L’enfant, naturellement, fait confiance, en premier lieu à ses parents, car il sait qu’il ne peut pas se construire tout seul. En ce sens, revenir à l’esprit d’enfance, c’est être capable de confiance dans les autres. “L’isolement et le repli sur soi ou sur ses propres intérêts ne sont jamais la voie à suivre pour redonner l’espérance et opérer un renouvellement, mais c’est la proximité, c’est la culture de la rencontre”, écrit le pape dans l’encyclique Fratelli tutti(n. 30). Pour le pape François, c’est avec l’aide des plus petits que nous pouvons retrouver le chemin de la confiance, dans ce monde et dans son prochain. C’est à cette attitude, notamment vis-à-vis de celui qui est étranger, que nous invite le Pape.

3
Le respect pour la Création

NATURE

“Les jeunes enfants savent s’émerveiller parce qu’ils ne considèrent pas le monde comme acquis ; ils le reçoivent plutôt comme un cadeau”, remarque Catherine L’Ecuyer, docteur québécois en sciences de l’éducation et psychologie, dans son ouvrage Cultiver l’émerveillement (Eyrolles). En effet, un enfant est capable de s’émerveiller devant des petites choses : un escargot, un beau paysage, une fleur… Ainsi, avoir un cœur d’enfant, c’est être capable de s’émerveiller de la Création qui nous est donnée. Très vite après l’émerveillement peut ainsi naître un sentiment de gratitude envers le Créateur, chemin de joie.

Tags:
Enfants
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnairePOP-1.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement