Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mardi 25 juin |
Aleteia logo
Au quotidien
separateurCreated with Sketch.

Comment aider son enfant à préparer sa première confession ?

CONFESSION-ENFANT

Pascal Deloche I GODONG

Cecilia Pigg - publié le 18/11/23

Prendre l’habitude de faire un examen de conscience, répéter le déroulé de la confession, créer une belle tradition autour de ce sacrement… Autant d’idées pour préparer votre enfant à sa première confession.

Vous souvenez-vous de la première fois où vous vous êtes confessé ? Vous souvenez-vous de votre examen de conscience et peut-être de la difficulté à trouver des péchés à confesser ? Peut-être en avez-vous trouvé juste un ou deux, et certains qui ressemblaient à cela : “Mon père, un soir, je ne me suis pas brossé les dents!” ?

Vous aviez en face de vous un prêtre encourageant et souriant, ce fut une expérience positive et, au fil des années, vous avez appris à aimer ce sacrement et à ne plus vous en passer. Aujourd’hui, vous êtes heureux de pouvoir faire connaître ce don à vos enfants et de pouvoir les aider à bien se préparer à leur première confession. Voici quelques idées pour encourager vos enfants à aller se confesser.

1
FAIre régulièrement UN EXAMEN DE CONSCIENCE

Essayez de familiariser votre enfant avec l’exercice de l’examen de conscience. En famille, le soir, pourquoi ne pas lire un guide pour la confession à voix haute ? Accordez ensuite quelques minutes à chacun pour réfléchir à la façon dont il a vécu sa journée. Cela lui permettra de réfléchir et de comprendre que telle ou telle autre action est un péché qui peut blesser Dieu et le prochain. Ainsi, les enfants qui doivent se préparer à leur première confession auront moins de pression et verront leurs parents et leurs frères et sœurs plus âgés réfléchir eux-aussi à ces questions.  

2
le FAIre RÉPÉTER

Il est bon d’expliquer le déroulé de la confession à votre enfant pour qu’il puisse se sentir plus confiant. Commencez par le signe de croix, en rappelant ce que le prêtre lui dira et ce qu’il devra répondre. Récitez ensemble l’acte de contrition. Cependant, dites-lui de ne pas nommer ses péchés, en lui rappelant l’importance du secret de la confession : seul le prêtre peut les entendre et il ne le répétera à personne.

3
le FAMILIARISEr AVEC LE LIEU

Emmenez votre enfant à la paroisse où il recevra bientôt le sacrement de la réconciliation, ou même dans le confessionnal si c’est là que les prêtres reçoivent les pénitents. Ainsi, le jour J, il n’aura pas l’impression d’être étranger à ce lieu et ne sera pas effrayé. S’il vous voit en plus vous confesser au prêtre, cela rendra le sacrement plus accessible.

4
CRÉEr UNE TRADITION FAMILIALE

Pensez à créer une tradition familiale autour de la confession. Vous pourrez par exemple y aller tous en famille une fois par mois, et faire suivre ce moment d’une sortie agréable au cinéma, au théâtre ou au restaurant. Si dès le plus jeune âge, vous créez une association positive avec ce sacrement, cela peut aider votre enfant à y revenir avec joie à l’âge adulte.

Chaque famille et chaque enfant est différent, tenez donc compte de votre dynamique familiale et de la personnalité spécifique de votre enfant lorsque vous l’aidez à se préparer. Souvenez-vous toutefois que la grâce de Dieu est bien plus puissante que toute préparation que vous lui aurez donnée. Alors, Esprit Saint, viens éclairer et guider nos enfants lors de leur première confession !

Tags:
ConfessionEnfants
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnairePOP-1.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement