Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 19 juin |
Aleteia logo
Art & Voyages
separateurCreated with Sketch.

La vie de la Vierge Marie : la Nativité de Marie

Birth_of_St_Mary_in_Santa_Maria_Novella_in_Firenze_by_Domenico_Ghirlandaio

Domaine public

"La Nativité de la Vierge" par Domenico Ghirlandaio.

Philippe-Emmanuel Krautter - publié le 19/11/23

L’aube du christianisme puise ses racines à l’Immaculée Conception et à la Nativité de Marie, fait impossible aux yeux des hommes, Anne sa mère étant stérile, mais pourtant accompli par Dieu selon une longue tradition héritée de l’Ancien Testament…

La Bible opte pour la discrétion quant à la conception et à la naissance même de Marie. Aucun texte du Nouveau Testament ne fait, en effet, expressément référence à sa naissance et à ses parents, ou encore à son enfance. Pourtant, nous connaissons toutes et tous le nom de Joachim et Anne, ses parents, qui partagèrent la grande souffrance pendant de longues années de ne pouvoir enfanter. D’où proviennent dès lors ces traditions quant à la Nativité de Marie que le Nouveau Testament ne rapporte point en tant que telles ?  De même, de quand date précisément la reconnaissance de l’Immaculée Conception de La Vierge Marie ? Un dogme aujourd’hui reconnu par l’Église.

Naissance et enfance de la Vierge Marie

Ces éléments nous ont été transmis par les récits apocryphes. Bien que l’Église catholique romaine n’ait pas souhaité retenir ces textes en raison de leurs origines incertaines et de leurs récits souvent donnés pour fabuleux, sans oublier le fait qu’ils aient été parfois le fait de groupes hérétiques, certains d’entre eux se sont néanmoins imposés dans la tradition chrétienne ; Tel est le cas pour la naissance et l’enfance de la Vierge Marie. C’est le protoévangile de Jacques le Mineur  – texte apocryphe rédigé au milieu du IIe siècle – qui constitue la principale source non canonique concernant la Nativité et l’enfance de Marie. Ce texte évoque ainsi la conception miraculeuse de Marie reprenant par là même une longue tradition de femmes stériles de l’Ancien Testament telles Sara, Rachel, Léa, les deux filles de Loth… :

Et voici que l’ange du Seigneur vola vers elle, lui disant : « Anne, Dieu a entendu ta prière; tu concevras et tu enfanteras et ta race sera célèbre dans le monde entier. » Anne dit : « Vive le Seigneur, mon Dieu ; que ce soit un garçon ou une fille que j’engendre, je l’offrirai au Seigneur, et il consacrera toute sa vie au service divin ».

Le grand peintre Giotto a particulièrement bien saisi cette scène sur la fameuse série de fresques de la chapelle des Scrovegni de Padoue où l’Ange apparaît à Anne préfigurant les innombrables représentations de l’Annonciation qui seront réalisées par la suite concernant sa fille Marie. 

Giotto_di_Bondone_-_No._3_Scenes_from_the_Life_of_Joachim_-_3._Annunciation_to_St_Anne_-_WGA09171
Annonciation à sainte Anne, fresque de Giotto à la chapelle des Scrovegni de Padoue, qui abrite la série iconographique relative au Protévangile la mieux conservée.

La Nativité de Marie puise également ses origines en une très ancienne fête étroitement liée à la dédicace de la basilique Sainte-Anne à Jérusalem près de la piscine de Bethesda dans la vieille ville qui aurait été bâtie sur le lieu même de la maison des parents de Marie et où elle serait née. Depuis le pape Serge 1er au VIIe siècle le 8 septembre est ainsi consacré à cette fête mariale essentielle. 

L’Immaculée Conception et sa reconnaissance par l’Église

Le dogme de l’Immaculée Conception de Marie (à ne pas confondre avec la conception virginale de Jésus par Marie) sera reconnu par l’Église au XIXe siècle et viendra combler les silences des Saintes Écritures sur les origines de Marie. Ainsi que le souligne saint Jean Paul II en référence à son prédécesseur sur le trône de Pierre :

Œuvre sublime de la Très Sainte Trinité que l’Immaculée Conception de la Mère du Rédempteur! Pie IX, dans la Bulle Ineffabilis Deus, rappelle que le Tout-Puissant a établi “par un seul et même décret l’origine de Marie et l’incarnation de la Sagesse divine”.

Le pape Pie IX entérina en effet le 8 décembre 1854 la longue tradition de l’Immaculée Conception de la Vierge Marie en la reconnaissant : “Préservée intacte de toute souillure du péché originel, est une doctrine révélée de Dieu, et qu’ainsi elle doit être crue fermement et constamment par tous les fidèles”. Vingt siècles après, la naissance miraculeuse de Marie se trouve ainsi officiellement reconnue par l’Église. 

La Nativité de Marie saisie par Domenico Ghirlandaio

Le célèbre peintre florentin Domenico Ghirlandaio fut un des plus grands artistes de la Renaissance italienne reconnus dans l’art de représenter les thèmes religieux. Celui qui fut le maître de Michel-Ange réalisa en effet de magnifiques chefs-d’œuvre telles ses inoubliables fresques de la Chapelle Sixtine à Rome. Mais c’est à Florence, dans la basilique Santa Maria Novella, que Ghirlandaio réalisera certainement l’une de ses évocations les plus puissantes. Située au cœur de la chapelle Tornabuoni à la fin du XVe siècle, la représentation de La Nativité de la Vierge Marie est le thème retenu par le Maître et auquel le tout jeune Michel-Ange a probablement pu contribuer étant déjà présent dans l’atelier à cette époque.

Birth_of_St_Mary_in_Santa_Maria_Novella_in_Firenze_by_Domenico_Ghirlandaio
“La Nativité de la Vierge” par Domenico Ghirlandaio.

La scène tient place dans le cadre familier d’un palais florentin au riche plafond à caissons, murs décorés de multiples pilastres et corniches,  sans oublier cette admirable frise de putti sur laquelle il est possible de lire en latin “Ta nativité, Vierge mère de Dieu, a annoncé la joie au monde entier”. Sur cette évocation, certainement plus luxueuse que celle originelle, où de nombreuses femmes richement vêtues  à la manière florentine sont réunies pour l’heureux évènement, Anne médite pieusement du haut de sa couche en regardant la petite Marie, toute nouveau-née tenue dans les bras d’une servante souriante… 

Tags:
Art sacréimmaculée conceptionnativiteVierge Marie
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement