Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 24 mai |
Aleteia logo
Belles Histoires
separateurCreated with Sketch.

Dans l’Uttar Pradesh, le combat du père Francis contre les lois anti-conversion

ŚRODA POPIELCOWA W INDIACH

ARUN SANKAR/AFP/East News

Bérengère de Portzamparc - publié le 26/12/23

Après trois mois de prison pour avoir soutenu des chrétiens détenus en raison des lois anti-conversion, le père Francis Babu a été libéré sous caution le vendredi 22 décembre. "Un cadeau de Noël", d’après l’évêque d'Allahabad, dans l'Uttar Pradesh (Inde).

“C’est un cadeau de Noël pour nous. Notre joie n’a pas de mots pour s’exprimer”, a déclaré l’évêque d’Allahabad, Mgr Louis Mascarenhas, en accueillant le père Francis à la porte de la prison de Naini, dans le district de Prayagraj (État indien de l’Uttar Pradesh) vendredi 22 décembre. Le père Francis Babu, directeur des services sociaux du diocèse d’Allahabad, était en prison depuis trois mois pour avoir soutenu d’autres chrétiens eux-mêmes détenus en vertu des lois anti-conversion, en vigueur depuis trois ans dans l’Uttar Pradesh, qui est gouverné par les nationalistes hindous.

C’est en allant rendre visite à des détenus chrétiens qu’il s’était retrouvé lui-même derrière les barreaux, se faisant faussement accuser d’avoir tenté de convertir les villageois. La Haute Cour d’Allahabad vient de lui accorder une libération sous caution, quelques jours avant Noël.

Les chrétiens indiens parmi les plus persécutés au monde

À ce jour, onze des vingt-huit États de l’Inde ont adopté des lois visant à criminaliser les conversions forcées, mais dans la pratique, ces lois sont utilisées pour empêcher la pratique de la foi chrétienne. Depuis l’adoption de ces lois il y a trois ans, ce sont près de 400 chrétiens qui ont été arrêtés dans l’Uttar Pradesh. Depuis 2014, date à laquelle Narendra Modi est arrivé au pouvoir en Inde, les actes de violence perpétrés contre les communautés chrétiennes du pays ne cessent d’augmenter. À la tête du Bharatiya Janata Party (BJP), Narendra Modi impose un nationalisme hindou fort, qui exclut les minorités chrétienne et musulmane.

Les chrétiens, majoritairement protestants, représentent 2,3% de la population totale de l’Inde, soit 30 millions de personnes sur les 1,3 milliard d’habitants. Bien que présents depuis le IVe siècle, ils font l’objet de mesures foncièrement discriminatoires de la part des autorités gouvernementales et fédérales. L’Inde est ainsi l’un des pays du monde où le christianisme est le plus persécuté. L’ONG protestante Portes Ouvertes le classe onzième sur 50 dans son index mondial de persécution des chrétiens 2023, juste derrière le Soudan.

Tags:
ChrétiensChrétiens en IndeNoëlPersécutions
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement