Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 19 juin |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

En janvier, François invite à prier pour la diversité au sein de l’Eglise catholique

EGLISE

Shutterstock

Kevin Tanguy - avec I.Media - publié le 02/01/24

Dans sa traditionnelle intention de prière en vidéo, le pape François invite les fidèles à prier en janvier "pour que l'Esprit nous aide à reconnaître le don des différents charismes au sein de la communauté chrétienne, et à découvrir la richesse des différentes traditions rituelles au cœur de l'Église catholique."

Les chrétiens doivent comprendre et vivre “le don de la diversité au sein de l’Église“. C’est le message que lance le pape François dans sa vidéo du mois de janvier à l’intention des fidèles du monde entier. Le Saint-Père encourage les catholiques à “reconnaître le don des divers charismes dans la communauté chrétienne et à découvrir la richesse des différentes traditions rituelles au sein de l’Église catholique”.

Les Églises orientales comme symbole de la diversité 

A travers son discours, le Saint-Père pense particulièrement aux Églises orientales, comme les catholiques byzantins, l’Église grecque catholique ukrainienne ou l’Église grecque melkite. « Elles ont leurs propres traditions, leurs propres rites liturgiques qui les caractérisent, mais elles maintiennent l’unité de la foi, la renforcent et ne la divisent pas », insiste-t-il. Cette affirmation s’inscrit dans un contexte de relations difficiles entre le Vatican et l’Église gréco-catholique ukrainienne depuis le début de l’offensive russe, mais aussi dans celui de la crise liturgique qui pourrait conduire à un schisme au sein de l’Église syro-malabare en Inde, où une partie des prêtres refusent de célébrer selon le rite promu par le Synode de cette Église, en communion avec Rome.

D’autres Églises catholiques orientales sont confrontées à des difficultés d’ordre politique dans leurs pays d’implantation, notamment l’Église maronite au Liban, qui tente de pallier aux défaillances de l’État et à la vacance du pouvoir présidentiel, et l’Église chaldéenne en Irak. Le patriarche chaldéen, le cardinal Louis Sako, a perdu la protection juridique dont il bénéficiait dans son pays, le président de la République ayant révoqué un décret qui avait établi sa reconnaissance comme chef de communauté selon la loi civile. Le chef de l’Eglise catholique est certain que “si nous sommes guidés par l’Esprit saint, la richesse, la variété et la diversité ne mènent jamais au conflit”. Pour affirmer cela, François s’appuie sur les premières communautés chrétiennes qui arrivaient à être unies malgré leur grande diversité. Dans la vidéo, ce message est évoqué avec l’apparition d’une croix sur les portes, sur les montagnes et dans les églises pour signifier que les différences restent une richesse pour les chrétiens.

“La diversité des charismes, des traditions théologiques et rituelles au sein de l’Église catholique est une chose positive. Il existe également de nombreuses traditions spirituelles telles que celles promues par les ordres religieux et les congrégations religieuses”, ajoute le Père Frédéric Fornos S.J., Directeur International du Réseau Mondial de Prière du Pape. François, demande enfin, que “la communauté chrétienne grandisse comme un seul corps, le corps du Christ”. 

Tags:
Chrétiens d'OrientChrétiens en IndeÉglisePape François
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
Gif-dons-missionnaire-NONPOP.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement