Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 19 mai |
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Fin novembre, elle sera la première à rentrer officiellement dans Notre-Dame

Fleche-Notre-Dame-de-Paris.jpg

Benoit Durand / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Notre-Dame de Paris en décembre 2023.

Agnès Pinard Legry - publié le 02/02/24

L’archevêque de Paris, Mgr Laurent Ulrich, précise le calendrier de la réouverture de Notre-Dame dans une lettre pastorale publiée ce vendredi 2 février. On y apprend notamment quand la Vierge du pilier retrouvera sa place dans la cathédrale mais aussi la célébration d’une octave pour l’événement.

Le carême touche à sa fin.
N’oubliez pas Aleteia dans votre offrande de Carême,
pour que puisse rayonner l’espérance chrétienne !
Soutenez Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec déduction fiscale)

Elle était sortie presque indemne de la chute de la voûte de Notre-Dame de Paris alors même qu’elle se trouvait en plein centre de l’édifice. La Vierge du pilier, chef d’œuvre du XIVe siècle, a trouvé asile à Saint-Germain l’Auxerrois depuis l’incendie de la cathédrale en avril 2019. Mais elle s’apprête prochainement à retrouver sa place originelle. Mgr Laurent Ulrich, archevêque de Paris, a précisé dans sa lettre pastorale envoyée ce 2 février le calendrier de la réouverture de Notre-Dame.

“À dix mois de cette échéance, je vous propose de regarder ensemble ce qui nous attend”, écrit-t-il. La date de réouverture officielle de Notre-Dame est fixée au 8 décembre 2024. Mais “une quinzaine de jours avant cette réouverture, nous accompagnerons le retour de la statue de Notre Dame qui est aujourd’hui à Saint-Germain l’Auxerrois, avec une grande procession populaire dans les rues”, précise l’archevêque. Une procession à laquelle chaque fidèle est invité à participer !

godong-fr496634c.jpg
La Vierge du Pilier.

La statue de près de 2 mètres de haut représente Marie reine et mère, tenant le Christ enfant dans ses bras. D’abord vénérée dans l’ancienne chapelle Saint-Aignan, sur l’île de la Cité, elle avait intégré la façade de la cathédrale pour remplacer la Vierge détruite sous la Révolution avant d’être finalement placée par Viollet-le-Duc dans le transept de l’édifice, sur le côté droit, là où se trouvait depuis toujours un autel dédié à Marie. C’est aussi à quelques pas de cette statue, sous le regard de Notre Dame, que l’écrivain Paul Claudel s’est converti au christianisme à Noël 1886.

Une octave pour Notre-Dame

La réouverture en tant que telle débutera par un triduum “comprenant l’inauguration officielle, le 7 décembre : la remise de Notre-Dame par l’État propriétaire à l’affectataire qui est l’Église catholique ; l’éveil de l’orgue, célébration liturgique avec bénédiction, un Magnificat ou un Te Deum, puis les vêpres. La consécration de l’autel se fera au cours de la première messe dans la cathédrale restaurée, le dimanche 8 décembre”. “Nous aurons la joie de fêter l’Immaculée conception, que la liturgie célèbre, cette année, le 9 décembre, en raison du 2e dimanche de l’Avent“, reprend Mgr Laurent Ulrich. On apprend aussi dans cette lettre pastorale que la réouverture de Notre-Dame aura droit à une octave. “Du 8 au 15 décembre, chaque jour, nous aurons une célébration solennelle avec une thématique particulière”, précise-t-il.

Les festivités courront jusqu’au 8 juin 2025, fête de la Pentecôte. “Nombreux seront ainsi ceux qui pourront dire : « J’étais à la réouverture ! »”, assure l’archevêque de Paris. “Il faut en effet compter que le nombre de places dans la cathédrale n’est pas très important : Notre-Dame n’est assurément pas la plus grande église de Paris !” Pendant ces six mois, il recommande donc particulièrement que soient organisés des pèlerinages des paroisses de Paris, et des diocèses de la province de Paris. “Nous préparons une proposition de pèlerinage à vivre dans la cathédrale comprenant une messe, avec lectures propres, oraisons et préfaces adaptées à la circonstance, à la disposition des groupes de pèlerinages”, détaille-t-il encore. “Lorsque nous parlons de la cathédrale, nous la considérons comme lieu-source pour notre foi, pour les sacrements dont notre vie chrétienne est nourrie. Elle est le signe de l’implantation de la foi au Dieu-Trinité sur notre terre d’Île-de-France et de son histoire bien enracinée à Paris.”

Tags:
Notre-Dame de Paris
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Aidez-nous à couvrir les frais de production des articles que vous lisez, et soutenez la mission d’Aleteia !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts. Profitez-en !

(avec déduction fiscale)
FR_Donation_banner.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement